Description


Générale

Description de Maurice Reille
(issue de l'ouvrage "IMAGES
DE QUELQUES ARBRES ET ARBUSTES
COMMUNS EN LOZÈRE et ailleurs,
Connaissance et reconnaissances")

L'érable sycomore
Faux platane, érable blanc
Acer pseudoplatanus L.
Famille des Acéracées

L'érable sycomore est le plus grand des nos érables : sa taille peut atteindre
40 mètres et son tronc dépasser 1 mètre de diamètre. Bien que ce soit un compagnon
habituel des chênaies et des hêtraies montagnardes, on ne rencontre
que rarement en Lozère des arbres adultes dans leur milieu naturel. Presque
tous sont des arbres de parcs (1) ou plantés au bord des routes (2).
Le sycomore fleurit au mois d'avril, une quinzaine de jours après l'érable plane.
Les fleurs qui apparaissent après les feuilles sont groupées en longues grappes
pendantes, jaunâtres (3, 4).
Comme l'érable plane le sycomore a de grandes feuilles pouvant atteindre 30
cm (5). Elles sont découpées en cinq lobes à extrémités peu pointues (très effilés
chez l'érable plane). Les sinus qui séparent les lobes sont très étroits, très
aigus (très ouverts ou obtus chez l'érable plane). La face supérieure est vert
sombre et glabre, l'inférieure est vert glauque à nervures poilues (6) (à peu près
de même couleur et glabres sur les deux faces chez l'érable plane).
Les fruits sont des disamares avec une aile nettement plus large à son extrémité
(7). L'angle des samares très variable ente aigu et obtus n'est pas un bon
critère de reconnaissance. En revanche l'intérieur du fruit est recouvert de
poils (8). Ce seul caractère permet de distinguer le sycomore de l'érable plane
et de l'érable duret.
L'écorce d'abord lisse (9) s'écaille par plaques comme celle du platane chez les
arbres âgés (10) (celle de l'érable plane est craquelée comme celle du frêne) ;
ce caractère est commun avec l'érable duret.
Le bois de sycomore est un bois très estimé en ébénisterie et en lutherie : les
tables arrière des violons et violoncelles sont en sycomore, les tables avant en
épicéa. C'est un bois blanc, homogène à grain fin qui prend un beau poli. Les loupes
dont le bois présente une multitude de petits nœuds sont très recherchées
par les ébénistes. Les Romains en tiraient déjà des tables luxueuses.

Identification


Biblio


Ecologie


Nomenclature


Ethnobotanique


Noms Communs


Usage


Culture et arts


Repartition