Introduction


Description

Paspalum paucispicatum Vasey

Port

Plante herbacée vivace robuste.

Organes souterrains

Rhizomes présents.

Tige

Tiges ascendantes à érigées, jusqu'à 70 cm de haut, radicantes aux noeuds inférieurs, distinctement poilues à tous les noeuds.

Feuille

Gaine à poils étalés, bulbeux à la base. Ligule membraneuse, longue de 0,5-1 mm. Limbe atteignant 20 cm de long et 10 mm de large, à poils denses et soyeux sur les deux faces, appliqués à étalés, généralement bulbeux à la base.

Inflorescence

Racème composé de (2)3(4) branches, celles-ci érigées à ascendantes, atteignant 8 cm et à rachis large d'environ 1,5 mm. Epillets disposés par 2 à chaque point d'insertion, visuellement arrangés sur 4 rangs.

Fleur

Epillets long d'environ 3 mm, large d'environ 1,5 mm. Glume inférieure généralement présente. Glume supérieure éparsement et courtement poilue, de longueur égalant celle de la lemme stérile.

Fruit

Pas d'information.

Graine

Pas d'Information.

Chromosomes

Pas d'information.

Variations

Pas de variations connues.

Hybridations

Verloove & Reynders 2007 rapportent des introgressions entre cette espèce et P. distichum au Mexique, où les deux espèces cohabitent de longue date. Comparativement à P. distichum,  McVaugh 1983 indique : <<it does not seem possible to distinguish P. paucispicatum in Nueva Galicia>>.

Répartition

Espèce attestée naturalisée dès 1929 à Tours. S'étend aujourd'hui dans le val de Loire depuis le Loir-et-Cher jusqu'à la Loire-Atlantique. Remonte la Maine et la Mayenne en Maine-et-Loire (voir e-Calluna).

Identification

En France

Distinct des autres espèces de Paspalum par : gaines toutes poilues ; ligule longue de 1 mm maximum ; feuilles planes ; épillets insérés par 2 sur le rachis des rameaux ; glume supérieure (adaxiale) aiguë, poilue.

Espèces proches

Paspalum distichum, l'espèce la plus proche et parfois rassemblée avec elle, est distinct par : tiges généralement rampantes ; noeuds non radicants des tiges florifères glabres ; limbes glabres, atteignant 12 cm de long ; inflorescence constituée de 2 branches, très rarement 3 ; épillets tous ou la plupart solitaires.

Discussion

D. Mercier

Espèce habituellement confondue avec P. distichum par les botanistes. La taxonomie n'est pas claire à l'échelle mondiale mais elle est apparemment bien distincte en France.

Références

e-Calluna, base de donnée en ligne du CBN de Brest.
 McVaugh R., 1983. Flora Novo Galiciana 14. Ann Arbor.
Verloove F. & Reynders M., 2007. Studies in the genus Paspalum (Paniceae, Poaceae) in Europe - 1.
Paspalum distichum subsp. paucispicatum, an overlooked taxon in France. Willdenowia 37:
199-204.

Biblio


Listez ici les références complémentaires.
Vous pouvez également mettre des liens vers des documents ()

Ecologie

Rajoutez des informations sur l'écologie de ce taxon

Nomenclature

Rajoutez des informations sur la nomenclature, la classification et l'étymologie de ce taxon

Statuts de Protection

Rajoutez des informations sur la protection de ce taxon (autres pays, arrêtés départementaux ou communaux...)

Ethnobotanique

Utilisez les différentes sections ci-dessous pour décrire les liens entre ce taxon et l'Homme

Noms Communs

Listez d'autres noms communs ou étymologies des noms communs listés

Histoire

Rajoutez des informations sur l'histoire de ce taxon: son histoire, son origine, son introduction, etc.

Usage

Listez dans les sections correspondantes le ou les usages possibles de ce taxon
Précautions d'utilisationTela Botanica ne peut prendre aucune responsabilité concernant les effets nocifs de l'utilisation des plantes. Sollicitez toujours l'avis d'un professionnel avant d'utiliser une plante médicinale.

Alimentaire


Médicinal


Autre


Culture et arts

Décrivez l'importance de ce taxon dans les cultures populaires ou dans les arts

Repartition


Rajoutez des informations sur la répartition de ce taxon