Mettre ici le nom vernaculaire de la plante

Pages ayant un lien vers la page courante :
GiteLabiolette


Fiche simplifiée Smart'flore


Mettre Ici le nom vernaculaire de la plante
Mettre Ici le nom scientifique de la plante (Mettre Ici la famille de la plante)

Description

Le Chèvrefeuille des bois, Lonicera periclymenum, est une des rares lianes de nos climats, grimpant jusqu'à 2 à 4 mètres autour des arbres et arbustes. Il a une longévité de 40 ans environ.
  • Il appartient à la famille des Caprifoliaceae
    • tiges grêles et volubiles,
    • feuilles opposées, elliptiques et sessiles ou à cour pétiole,
    • fleurs odorantes, groupées en bouquet terminal et dense,
    • baies rouges, ovoides, petites (8 mm) et toxiques.

Lonicera nom botanique du genre fut dédié par Linné à Adam Lonitzer médecin et naturaliste allemand (1528-1586) et periclymenum, nom de l'espèce, est dérivé du grec periclumen signifiant "baigné tout autour" car chez quelques uns, les feuilles sont soudées à la base et forment comme un petit réservoir qui retient l'eau de pluie.

Ses différentes appellations : Périclymène, Cranquillier, Herbe de la Pentecôte, Broque-bique, Barbe de chèvre, Herbe de la vierge.
Nommé Chèvrefoil au XIIe siècle, il a pris son nom actuel au XVIIe.
Chèvrefeuille vient du latin latin caprifolium " feuille de chèvre".
Le Chèvrefeuille des bois a aussi été appelé, au Moyen-Age et à la Renaissance, Sylvae Mater ou Matrisylva "mère de la forêt"

Usages

En Europe, les tiges du Chèvrefeuille ont servi à faire des dents de herses, des peignes de métiers à tisser et des tuyaux de pipes.

La racine donnerait un colorant bleu ciel.

Usage médicinal :
  • l'écorce et la tige sont anticatarrhales, dépuratives, et diurétiques.
  • les feuilles sont astringentes
  • les baies toxiques sont diurétiques.

Écologie & habitat

Lonicera periclymenum est présent dans toute l' Europe occidentale.

C'est une espèce :
  • héliophile ou de demi-ombre
  • mésophile à mésohygrophile
  • acidicline à acidiphile

Son habitat : bois frais, forêts humides, haies, lisières forestières, fruticées, landes, coupes.
es, coupes.

Sources

J.C. Rameau, D. Mansion, G. Dumé (1994). Flore forestière française, guide écologique illustré. Tome 1 : Plaines et collines. Institut pour le développement forestier.

Pierre Lieutaghi (1969). Le Livre des Arbres, Arbustes et Arbrisseaux.

Wikipedia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A8vrefeuille_des_bois

Téla Botanica : http://www.tela-botanica.org/bdtfx-nn-39905-synthese