Ceci est une version archivée de SmartFloreBDTFXnt326 à 2019-05-14 17:05:07.
Pages ayant un lien vers la page courante :
CheminBeost
GiteLabiolette


Houx



Fiche simplifiée Smart'flore


Houx

Ilex aquifolium L.
(Aquifoliacées)


Description

Qui ne connaît pas cet arbrisseau tant récolté ou imité pour les décorations de fin d’'année ? On l'appelle aussi « grand houx » par opposition au « petit houx » ou Fragon qui ne dépasse pas 80 cm et qui appartient à la famille de l'asperge.

De 3 à 10m de haut, il croit lentement et peut vivre plusieurs siècles; certains individus peuvent atteindre ou dépasser 20 m de haut. Les feuilles demeurent persistantes 3 ans avant de tomber. L'arbre est le plus souvent dioïque (pieds mâles et femelles séparés); les fleurs apparaissent au milieu du printemps et la pollinisation se fait par les insectes.

FLEURS : Fleurs blanche à quatre pétales de 8cm.
FRUITS : Drupe rouge globuleuse de 6 mm et toxique. Son fruit rouge présent en plein hiver en fait un arbre symbole de la persistance de la vie.
FEUILLE : Les feuilles sont alternes et brillante. Elles mesurent environ 10 cm de long et sont persistantes l?hiver.
ECORCE : Lisse

Son nom latin prête à confusion : Ilex est le nom latin du chêne vert ou yeuse dont les feuilles ressemble quelque peu à celles du houx ; c'est Carl von Linnée qui le baptisera Ilex (qui signifie "pointe") alors que Pline l'ancien l'appelait aquifolium (déformation de acrifolium, ou l'on trouve la racine latine acer qui signifie aigu).

Usages

« Qui s'y frotte s'y pique » : cette propriété lui donne les qualités requises pour constituer une haie impénétrable.

Ses propriétés diurétiques, laxatives, toniques ou fébrifuges lui ont valu autrefois un usage médicinal aujourd’hui abandonné. Attention à la toxicité de ses fruits qui peuvent entraîner des troubles gastro-intestinaux après ingestion ! Cependant le fruit est consommé par les oiseaux qui dispersent ainsi les graines.
Depuis des siècles on utilisait la deuxième écorce des rameaux pour fabriquer la glu des oiseleurs.
Son bois à la fois dur et homogène est recherché des ébénistes et peut aussi servir en vannerie. Mais les grands houx sont rares aujourd'hui et ses usages ont été peu à peu oubliés.

Si une seule espèce croît à l'état sauvage dans notre pays (dans le monde il existe plus de 350 espèces d'Ilex, en majorité sous les tropiques), les pépiniéristes ont su créer de multiples variétés appréciées pour leurs feuillages persistants et souvent panachés. Les feuilles sont coriaces, luisantes et bordées d'épines; mais les vieux houx perdent quelque peu ce caractère épineux.
Aujourd'hui, il décore à merveille les portes d’entrée ou les tables au moment de Noël ou du nouvel an. Si vous le récoltez à cet effet, respectez sa croissance et son existence : ne prélevez que ce que vous utiliserez et évitez de casser des branches inutilement.

Pour la biodiversité, le Houx est aussi très précieux. Il sert de nourriture aux oiseaux durant l'hiver, et de refuge pour les animaux grâce à sa forme buissonnante.
Saviez-vous pourquoi on utilise le Houx comme décoration à Noël ? Ses feuilles persistantes en faisaient un arbre magique symbole d'éternité pour les druides, les sorciers et aussi plus tard dans la tra

Écologie & habitat

L'arbuste se plait plutôt en sous-bois, en atmosphère humide où il est le compagnon habituel du hêtre, mais il se porte à merveille quand il bénéficie d’un bel espace ensoleillé. En régions méditerranéennes il se fait plutôt montagnard. Il supporte difficilement le calcaire et préfère les sols acides. On peut le trouver en montagne jusqu’à 1800 m.

Sources

Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France, Paul-Victor Fournier, Omnibus, 2010

Grande flore illustrée des Pyrénées, Marcel Saule, Milan, Randonnées pyrénéennes, 1992.

Guide des plantes toxiques et allergisantes, Michel Botineau, Belin, 2011.