Erythronium dens-canis L.


Pages ayant un lien vers la page courante :
QrcodeExpo1


Fiche simplifiée Smart'flore



Description

Originaire des montagnes eurasiennes, l'érythrone Dent-de-chien est une plante herbacée à bulbe vivace de la famille des Liliaceae.

Plante vivace de 10-30 cm, glabre.
- bulbe tunique, blanc, oblong, en forme de dent canine ;
- 2 feuilles opposées au-dessus de la base de la tige, elliptiques-lancéolées, étalées, les primordiales ovales en coeur, toutes pétiolées, glauques, fortement tachées de brun rougeâtre
- fleur grande, rose tachée de blanc et de jaune à la base, solitaire, penchée ; périanthe marcescent, à 6 divisions libres, lancéolées, conniventes à la base, puis réfractées en arrière, les 3 intérieures ayant à la base 2 callosités ; 6 étamines, plus courtes que le périanthe, à filets en fuseau ; anthères bleues, dressées, fixées par la base creuse ; style filiforme, à stigmate trifide ; capsule réfléchie, subglobuleuse-trigone ;
- graines ovoïdes, renflées, arillées.

Floraison de mars à mai.

Son nom provient du grec eruthros signifiant rouge (couleur de la fleur et des taches sur les feuilles) et du latin dens-canis se rapportant à son bulbe blanc en forme de dent de chien.


Usages

La dent de chien est cultivée comme plante ornementale. Grâce aux caïeux de son bulbe, il est assez facile de la multiplier et de la cultiver.

Écologie & habitat

Apprécie les milieux suivants : bois et prairies des montagnes. Préférentiellement héliophile, cette espèce peut néanmoins s'accommoder de stations en demi-ombre et ne supporte pas les gelées tardives et les températures extrêmes.
Présente dans les Alpes, Cévennes et tout le Plateau central jusqu'au Limousin ainsi que dans les Corbières et Pyrénées, jusque dans les Landes mais aussi en Europe centrale et méridionale, Caucase, Sibérie et Japon.
Plante protégée en Aquitaine, Drôme, Isère et Franche-Comté.

Sources

Flore descriptive et illustrée de la France de la Corse et des contrées limitrophes PAR L'abbé H. COSTE (Projet de numérisation de la flore de L'Abbé Coste par le réseau Tela botanica - 2011)