Description

Sur http://www.jardindupicvert.com/
Le robinier est souvent appelé, à tort, acacia car ses feuilles ressemblent à celles de ce dernier. Il produit des grappes de fleurs blanches à odeur de fleurs d'oranger et prend de belles couleurs automnales. Son seul problème : ses branches sont cassantes, notamment lors de fortes tempêtes.
Descriptif de l'espèce R. PSEUDOACACIA :
Arbre à pousse rapide, jusqu'à 25 m. Tige souvent divisée pour former une cime ample. Ecorce du tronc très épaisse, profondément sillonnée. Epines d'autant plus puissantes que l'arbre est jeune et les rameaux vigoureux. Branches âgées peu épineuses. Bourgeons petits, cachés par la base du rachis. Feuilles pennées, 15-30 cm ; 17-23fol. 3-4 x 2 cm, entières, obovales. Inflorescences de 12-20 cm, en grappes pendantes. Odeur de fleurs d'oranger. Fruit en gousse brune 8-10 x 1,5 cm ; 10-12 graines comprimées.
CULTURE Protection des vents forts, les branches sont cassantes.
PLANTATION Peu exigeant sur la nature du sol, craint cependant les excès de calcaire ou d'argile.
MALADIES & RAVAGEURS Les campagnols sont friands des écorces et attaquent la base des végétaux.
PROPRIETES & EMPLOIS
Essence naturalisée en Europe, formant des bois secondaires importants, et envahissant les lisières forestières et les clairières en de nombreuses régions.
Talus, haies grossières et défensives. Feuillage pouvant constituer une nourriture comparable à la luzerne. Fleurs consommées en beignets ; très recherchées par les abeilles, donnant un miel de qualité. Bois très dur, compact, jaunâtre, fournit de très bons piquets. Autrefois utilisé pour carrosserie, tourne

Générale

Description de Maurice Reille
(issue de l'ouvrage "IMAGES
DE QUELQUES ARBRES ET ARBUSTES
COMMUNS EN LOZÈRE et ailleurs,
Connaissance et reconnaissances")

Le robinier
Faux acacia, acacia
Robinia pseudacacia L.
Famille des Légumineuses

Le robinier, souvent appelé acacia, est si commun presque partout en Europe,
qu'on oublie souvent que c'est un arbre exotique qui a été introduit d'Amérique
en France par Robin en 1610.
C'est un arbre qui peut atteindre 20 m, souvent planté mais qui se répand naturellement
par ses graines et d'abondants drageons (1, 2).
Les feuilles, alternes, sont grandes (jusqu'à 40 cm), composées de 7 à 20 folioles
arrondies, avec une foliole terminale (3). Les stipules sont transformées en
puissantes épines un peu aplaties qui se remarquent surtout sur les vigoureux
rejets (4) et peuvent être absentes dans les rameaux supérieurs (3).
Les fleurs apparaissent en juin, groupées en longues grappes pendantes (5) d'odeur
agréable, très mellifères. Le miel d'acacia, très fluide et odorant est l'un
des meilleurs miels avec celui de tilleul. Les fruits sont des gousses plates qui
persistent longtemps sur l'arbre, après la chute des feuilles s'ouvrant en 2 valves
sèches et libérant de 2 à 10 graines brunes, réniformes (6). L'écorce des
vieux arbres est épaisse, profondément crevassée en lacis, rappelant un peu
celle du peuplier noir (7). Le bois, brunâtre ou verdâtre est dur, moyennement
lourd (densité 0,7), élastique et très résistant. C'est peut-être pour ses qualités
mécaniques, le meilleur bois de feuillu. Il surpasse le frêne par sa résilience,
en bois debout il surpasse le chêne (comme bois de mine), par sa durabilité dans
le sol il surpasse le châtaignier. La viticulture en fait un grand usage pour ses
échalas.

Identification

Biblio

- CRPF de Poitou-Charente (2007) Le Robinier faux-acacia. Fiche de sylviculture.
www.crpf-poitou-charentes.fr/IMG/pdf/robinier.pdf

Ecologie


Nomenclature


Ethnobotanique


Noms Communs


Usage


Culture et arts


Repartition