Pages ayant un lien vers la page courante :
MFR
QrcodeExpo1
SentierClavaryValcluse
SentierTeyran
VieuxSahune


Fiche simplifiée Smart'flore


Orme champêtre

Ulmus minor Mill. (Ulmacées)


Description

L'Orme champêtre ou encore Ormeau est un arbre pouvant mesurer de 30 à 35 m et vivre jusqu'à 500 ans.

Il possède un tronc droit à l'écorce d'abord lisse et grisâtre puis épaisse, crevassée et brun-noir.

Son feuillage est arrondi en dôme. Il possède des feuilles caractéristiques, rudes au toucher, doublement dentées et à lime dissymétrique (le départ du limbe de la feuille est décalé le long de la nervure centrale) et longue de 8 à 10 cm. Le feuillage est caduc, c'est-à- dire que l'arbre perd ses feuilles à l'automne.

Les fleurs rouges et réduites uniquement à leur appareil reproducteur (pistil et étamines) sont groupées en bouquets latéraux. La floraison se fait d'avril à mai, avant l'apparition des feuilles et les fleurs sont pollinisées par le vent.

Les fruits sont secs avec deux excroissances membraneuses de chaque côté de la graine (samares glabres) ce qui leur permet d'être plus facilement dispersés par le vent, c'est l'anémochorie.

Usages

L'Orme champêtre possède des fleurs mellifères, c'est-à- dire produisant du nectar, ce qui le rend très apprécié des apiculteurs. L'écorce possède des propriétés stimulantes, diurétiques et astringentes.

En ébénisterie, l'orme est parmi les essences les plus appréciées d'Europe et elle est considérée comme l'une des plus belle pour la fabrication de meubles. De plus, le bois d'orme est très utilisé en tournerie, lutherie, dans la fabrication de jouets et des fourneaux de pipes notamment.

Écologie & habitat

Autrefois, l'Orme champêtre était un arbre très commun partout en plaine, mais il a été très fortement décimé par la graphiose, maladie causée par un champignon (Ophiostoma ulmi) transmis par une espèce de coléoptère. On le trouve jusqu'à 1300 m d'altitude dans les étages supra, méso-méditerranéens et montagnard. C'est une espèce héliophile, c'est-à- dire appréciant particulièrement les milieux ensoleillés. Il préfère les sols riches en azote de types argiles ou limon et légèrement basique. C'est une espèce pionnière (colonisant en premier le milieu) des sols mésophiles.

En milieu méditerrannéen sec et en sol défavorable, le petit orme ne se développe souvent pas et reste arbustif voire rampe au sol en tortillard.

Sources

J-C Rameau, D. Mansion, G. Dumé, C. Gauberville, 2008, Flore Forestière Française ? guide écologique illustrée 3 Région Méditerranéenne, SUF IDF du CNPPF, Paris
Pierre Lieutaghi (Octobre 2004) Le livre des Arbres Arbustes et Arbrisseaux
Coste, H. (Abbé), 1937. Flore descriptive et illustrée de la France de la Corse et contrées limitrophes. Second tirage, Paris ? Libraisirie des Sciences et des Arts. Numérisation : anonyme.