Description

Le Cornouiller mâle est un arbuste ou arbrisseau de la famille des .

De taille modeste du fait de son port buissonnant, étalé, parfois plus grand car pouvant vivre plusieurs siècles.
Ses jeunes rameaux quadrangulaires brun verdâtre le distinguent aisément du Cornouiller sanguin, seconde espèce française du genre, aux jeunes rameaux rouge sang.
Son feuillage est caduc, et son écorce gris jaunâtre s'exfolie en petites écailles.

  • Feuilles opposées, ovales, entières (4-8 cm) vert foncé, à nervures latérales fortement saillantes, arquées et convergentes vers la pointe du limbe.
  • Petites fleurs jaunes en ombelles, bisexuées à 4 pétales, apparaissant bien avant les feuilles.
  • Les fruits, appelés cornouilles sont des drupes rouges de 15 à 35 mm de long contenant un gros noyau.
Le Cornouiller mâle n'a rien de viril, et ses fleurs sont bien hermaphrodites. Il aurait été ainsi nommé par Pline l'ancien, écrivain et naturaliste romain, pour le distinguer du camérisier, qu'il qualifiait de femelle.

Usages

- Le fruit, la cornouille, est l'un de nos meilleurs fruits sauvages, qui a tenu un grand rôle alimentaire.
Utilisé en gelée et en confiture, il est astringent et doit être ramassé très mûr.
- Le bois très dur est précieux pour l'artisanat : rayons de roue, manches d'outils, engrenages... C'était aussi le bois des javelots romains.
- Les fleurs précoces du Cornouiller mâle sont mellifères et utiles aux abeilles.
- L'écorce a des propriétés fébrifuges.

Écologie & habitat

- Eurasie, commun centre et sud de l'Europe.
- Bois clairs, haies et lisières, de préférence sur sols frais et calcaires.

Sources

Le Livre des Arbres, Arbustes et Arbrisseaux. Pierre Lieutaghi - ACTES SUD 2004.