Description

Le févier peut vivre entre 120 et 150 ans et mesurer jusqu'à 25 mètres de haut. Sa cime irrégulière, étalée et ovale, porte un feuillage au couvert léger qui évoque celui du robinier faux-acacia. Les feuilles sont caduques, elles se teintent d'un jaune profond à l'automne.

Le tronc et les branches sont garnis parfois d'épines très acérées mesurant jusqu'à 30 cm ; ces épines sont de type tripartites, de couleur marron brillant. Il existe une variété sans épine ou inerme. Le bois du févier est particulièrement dense.

Les feuilles sont alternes. La feuille est pennée (composée de 15 à 30 folioles de chaque côté de la nervure centrale) sans foliole terminale ; elle mesure entre 14 et 25 cm.

L'espèce est dioïque (fleurs mâles et femelles séparées sur des rameaux différents) et très mellifère (pollinisation par les insectes). Les fleurs en grappes apparaissent en juin-juillet ; elles donnent de longues et grosses gousses brunâtres aplaties, parfois spiralées et persistantes, à la pulpe sucrée et comestible. Ces gousses, portées par le pied femelle, atteignent 20 à 40 cm de long et contiennent 10 graines au plus ressemblant à des grains de café (7 à 10 mm); elles tombent sans s'ouvrir en hiver.

Usages

Son bois rougeâtre est dur, dense et à grains fins ; il résiste à la carie et est facile à travailler. On l'utilise pour faire des poteaux, des traverses de chemin de fer, parfois des meubles.

Le feuillage, très riche en protéines, sert de fourrage pour les animaux domestiques, frais ou ensilé, en Afrique, Amérique du Sud et Australie. L'arbre peut aussi être planté comme plante fourragère, cultivé pendant 1 an puis fauché. Les gousses fraîches riches en pulpe peuvent être données au bétail ; elles servent aussi de colorant à l'industrie textile et de médicaments pour soigner les maladies pulmonaires en Afrique du Sud.

Les graines torréfiées sont un succédané de café comme dans le cas du caroubier (Ceratonia siliqua L.) qui appartient à la même famille. Autrefois, on en extrayait, après fermentation, une eau-de-vie et. En Chine, ses gousses servaient à fabriquer du savon. On l'utilise par endroits pour en faire des haies infranchissables, grâce à ses épines qui font penser à celles de l'acacia.

En Europe, le févier d'Amérique est utilisé comme arbre d'ornement. Il présente un port majestueux, grâce à ses branches qui retombent en "drapé", son feuillage très fin et son ombre légère. Il est ainsi devenu courant dans les jardins d'Europe centrale et surtout méridionale sous sa variété "inermis", c'est-à-dire sans épines.

Écologie & habitat

Le févier d'Amérique est une légumineuse, il appartient à la famille des Fabacées. Il provient du Canada et de l'est des U.S.A. (du Texas au Michigan). Som nom Gleditsia provient du botaniste allemand J.G. Gleditsch, directeur du jardin botanique de Berlin et mort en 1786. Il apprécie les terrains alluviaux riches et humides même s'il supporte les terrains calcaires plus secs. Il arrive qu'on le plante dans les zones dégagées en vue de couper la force du vent.

Sources

https://fr.wikipedia.org/wiki/F%C3%A9vier_d%27Am%C3%A9rique
http://www.futura-sciences.com/planete/definitions/botanique-fevier-8881/
https://jardinage.ooreka.fr/plante/voir/446/fevier-d-amerique