Description

Le frêne à feuilles étroites est un grand arbre qui peut atteindre 20 à 25 m de haut (mais qui peut ne pas dépasser 6 à 8 m en milieu hostile), à tronc plutôt droit, à écorce lisse (mais se fissurant avec l'âge) et grisâtre; il pousse principalement sur le bord des ruisseaux.

- Ses feuilles sont opposées, composées et imparipennées (nombre impair de folioles) avec 7 à 9 folioles dentées de couleur vert foncé. Les folioles mesurent de 4 à 7 cm de long, elles sont étroites sans pétioles et très longuement pointues, aux dents très écartées et irrégulières ;
- ses bourgeons terminaux assez gros, de forme pyramidale, glabres, sont d'un brun jaunâtre à un brun ferrugineux ;
- ses fleurs sont insignifiantes, d'une couleur tirant sur le rouge. Polygames, elles n'ont ni calice ni corolle, mais quelques écailles brunâtres. Elles apparaissent en petites grappes surnommées "langue d'oiseau".
- sa floraison a lieu en avril-mai ; la pollinisation se fait par le vent ;
- ses fruits sont des samares aplaties munies d'une aile membraneuse allongée.

Il se distingue du frêne commun (Fraxinus excelsior L.) par ses bourgeons bruns, et non noir, et par ses feuilles plus petites.

Il est aussi appelé frêne du midi et frêne oxyphylle. Il existe deux sous-espèces "angustifolia" et "oxycarpa".

Usages

Le frêne est un bois dur. Il est par exemple employé pour fabriquer du parquet.

Le feuillage du frêne, une fois séché, est utilisé en fourrage pour les chèvres et les moutons. Au Moyen-Age on plantait des frênes au large des châteaux fort pour assurer l'approvisionnement en lances, javelots et épieux.

Le bois du frêne, alliant la souplesse à la résistance, est encore omniprésent dans la vie quotidienne : peu de manches de pelles ou de haches ne sont pas en frêne.

Dans l'astrologie celtique, le frêne est vif, impulsif, exigeant... Dans la mythologie grecque, le frêne est l'arbre de Poséidon, maitre des eaux et du feu.

Écologie & habitat

Le frêne appartient à la famille des oléacées. Originaire d'Europe, le frêne à feuilles étroites croît plutôt dans la moitié sud de la France et de l'Europe, c'est une espèce rencontrée sur les berges des cours d'eau, ou encore une espèce pionnière forestière.

Souvent associé au chêne pubescent. Il se développe aussi sur de hautes terrasses alluviales, souvent éloignées du cours d'eau, mais en relation avec la nappe phréatique.
Il existe une soixantaine d'espèces qui vivent essentiellement dans les forêts tempérées. Cet arbre aime les stations ensoleillées, supporte les vents violents. Il est très tolérant au froid (-40°C)

Sources

http://www.tela-botanica.org/bdtfx-nn-28210-synthese
" Histoires d'arbres de Philippe Domont et Edith Montelle aux éditions ONF"
" La plante compagne de Pierre Lieutaghi aux éditions Actes Sud".
http://www.paca.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/1_H9100_H91B0_cle08989c.pdf