A la découverte de la Nielle des blés

Participez à la Mission Nielle des blés !

Objectif de la campagne

Observer Agrostemma githago L. pendant les mois de juillet et août afin de collecter des données permettant une meilleure connaissance de sa répartition et faciliter sa protection.

Contexte :

L'État mène à travers les directions régionales de l'environnement, de l'aménagement et du logement (DREAL) ses différentes politiques de préservation de la biodiversité. Pour être efficaces, celles-ci doivent s’appuyer sur une connaissance des enjeux de terrain et s’appuyer sur des observations naturalistes. Dans le cadre de sa stratégie régionale d’acquisition de connaissances, le SINP (Système d’information sur la nature et les paysages) Languedoc-Roussillon précise une liste de taxons pour lesquels nous manquons de données d’observations de terrain récentes. Agrostemma githago L. fait partie de cette liste. C'est dans ce cadre que Tela Botanica lance cette mission d'observations de terrain.

Photographie de Agrostemma githago par Marie Portas, licence CC-by-sa

Une mission, plusieurs étapes !

1 > Préparez votre sortie !

2 > Partez sur le terrain !

3 > Saisissez vos données !

Etape 1 > Préparez votre sortie !

Apprenez à la reconnaître

La Nielle des blés – Agrostemma githago L.
Étymologie du nom de genre : du latin agro, ager: Champ cultivé et stemma : la couronne, guirlande.
Synonymie : Lychnis githago L.
Famille : Caryophyllaceae

Description simplifiée

Cette plante des moissons se dresse jusqu’à un mètre de haut. Peu ramifiée, elle porte des feuilles linéaires, pointues. La plante est entièrement velue, soyeuse. Les fleurs sont portées par un long pédoncule. Les cinq sépales, soudés à leurs bases, dépassent largement les pétales en cinq dents linéaires de 1,5 à 4 cm. Les pétales sont de couleur rose-violet, plus pâles près du centre de la fleur. La floraison a lieu généralement pendant l’été. Les fruits sont des capsules à cinq dents.

Où la trouver ?

Souvent appelée Nielle des blés, cette plante est une habituée des moissons où elle a été dispersée largement et accidentellement en mélange à des semences agricoles. On la retrouve dans quasiment toute la France et se retrouve presque dans toute l'Europe, l'Asie tempérée, le nord de l'Afrique, les îles Canaries et l'Amérique du Nord.

Quand fleurit-elle ?

On peut observer ses fleurs de juin à août.

Est-elle menacée et protégée ?

La Nielle des blés fait partie du Plan National d'Action en faveur des messicoles

Photographie par Mathieu MENAND licence CC-by-sa Photographie Jean-Jacques HOUDRÉ licence CC-by-sa

Etape 2 > Partez sur le terrain !

Pour trouver des endroits où la Nielle des blés a déjà été repérée, vous pouvez vous aider de la cartographie Flora Data.
> Emportez votre fiche de terrain (PDF, 235 ko) et si nécessaire une flore et une loupe pour vous aider à identifier la plante. Pour bien préparer votre sortie vous pouvez consulter cette fiche pratique.
> Prospectez un ou plusieurs site(s) choisi(s), seul, avec des telabotanistes ou avec le soutien de structures botaniques.
> Ne ramassez jamais cette plante, elle est protégée sur l'ensemble du territoire.
> Notez le maximum d'informations sur la fiche de terrain.
> Pensez à prendre des photos de la plante : port et organes de la plante (selon son stade phénologique : boutons, fleurs, fruits et feuilles)... et en plus des conseils habituels du bon naturaliste, n’oubliez pas de prendre des photos en gros plan de la fleur et du calice (ensemble des sépales). Vos clichés doivent être les plus nets et plus précis que possible.

Photographie de Agrostemma githago  L. par Marie PORTAS licence CC-by-sa

Etape 3 > Saisissez vos données !

Saisissez vos informations recueillies sur le terrain, dans l'outil de saisie spécifique à cette mission

Cartographie de la Nielle des blés

Visualisez les observations de cette mission

Cartographie dynamique des observations de la mission - issue de Flora Data

Vous pouvez retrouver toutes les observations de la mission "Nielle des blés" en suivant ce lien !

Partenaires

Mission réalisée par Tela Botanica avec le soutien opérationnel du Conservatoire Botanique National méditerranéen de Porquerolles et avec le soutien financier de la Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement de Languedoc-Roussillon.


Photographies des header & footer : Agrostemma githago par Marie PORTAS, Yoan MARTIN & Dominique REMAUD, licence [CC BY SA].