A la recherche de l'Ambroisie trifide

Participez à la mission sur l'Ambroisie trifide !

Objectifs de la campagne

- Étudier et mieux connaître la répartition de cette espèce exotique envahissante en faisant remonter des signalements de population qui n’auraient pas été encore découvertes.

- Faire connaître les enjeux sur cette espèce à la population locale et aux acteurs du territoire

Contexte

L’Ambroisie trifide est une espèce exotique envahissante qui a impact pour la santé puisqu'elle émet un pollen hautement allergisant pour l'homme. C’est également une adventice des cultures très difficile à gérer et qui entraîne des pertes de rendement en Amérique du nord, sa zone d'origine. Les observations confirment son implantation en France, notamment en ex-Midi-Pyrénées, sur des périmètres permettant encore d'envisager son contrôle.

Importance des sciences citoyennes

Pour être efficaces, les différentes politiques de préservation de la biodiversité doivent s’appuyer sur une connaissance des enjeux de terrain et s’appuyer sur des observations naturalistes. Impliquer les citoyens dans la connaissance de la flore patrimoniale et l’acquisition de données permet de démultiplier le réseau d’informateurs tout en permettant leur sensibilisation.

Ambrosia trifida

(source : Observatoire des ambroisies)

A quoi les données vont-elles servir ?

En plus de permettre la sensibilisation des citoyens, les données récoltées permettront d’améliorer les connaissances sur la répartition des populations de cette espèce exotique envahissante. Les données seront intégrées à la base du Système d'Information sur la Nature et les Paysages (SINP) et pourront alimenter la base de données de signalement des ambroisies.
Photographie d'Ambroisie trifide par Christophe GIROD, licence [CC-BY-SA]

Les partenaires

- L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses)

L'Anses est un établissement public français qui a pour mission principale d'évaluer les risques sanitaires dans les domaines de l'alimentation, de l'environnement et du travail, en vue d’éclairer la décision publique. En juillet 2017, l’Anses a produit un rapport d’analyse du risque sur Ambrosia trifida qui recommande que l’ensemble des mesures préventives soit appliqué afin d’empêcher l’introduction, l’établissement et la dissémination dans l’Union européenne d’ A.trifida . Dans ce contexte, la détection précoce et l’éradication de populations de faible taille constitue un enjeu majeur dans le cadre d’une stratégie préventive. Le Laboratoire de la santé des végétaux de l’Anses a un rôle dans l’analyse des données récoltées sur le terrain pour mieux comprendre les facteurs favorisant le succès des espèces invasives.

- L’Observatoire des ambroisies

Piloté par FREDON France, l'Observatoire des ambroisies a été mis en place depuis 2011 par les Ministères chargés de la santé, de l’environnement, de l’agriculture et l’Institut national de la recherche agronomique. Il constitue un centre national de ressources en matière d’ambroisies. Il a pour principales missions l’information et la formation des publics concernés, la création et la mise à disposition d’outils, veille scientifique, l’animation d’un réseau d’acteurs sur le territoire et l’accompagnement technique des actions de prévention et de gestion. Dans ce projet, l’Observatoire à un rôle d’animation de la mission auprès de son propre réseau, notamment à travers une communication à large échelle. Il assure également le suivi des signalements (contacte l’observateur et informe les acteurs locaux).

Une mission, plusieurs étapes !

1 > Préparez votre sortie !

2 > Partez sur le terrain !

3 > Saisissez vos données !

Etape 1 > Préparez votre sortie !

Ambroisie trifide

Ambrosia trifida L. Famille : Asteracées 1 à 3 mètres Floraison: De Juillet à septembre-octobre

Comment la reconnaître ?

L'Ambroisie trifide est une espèce annuelle appartient à la famille des Astéracées.

A partir de fin juillet, les fleurs mâles produisent d’énormes quantités de pollen qui comme celui de l’ambroisie à feuilles d'armoise (Ambrosia artemisiifolia), est fortement allergisant.

A. trifida est une plante annuelle qui atteint une très grande taille à maturité, mesurant de 1 à 3 m de hauteur, voire 3 à 5 m en conditions favorables. Les feuilles sont de grandes tailles (15 cm de long). Elles sont opposées et simples, à limbe palmatilobé, présentant généralement trois lobes (elles peuvent également posséder 5 lobes ou être entières). Seules, les dernières feuilles peuvent être alternes. Elles sont portées par un long pétiole (3-12 cm).

Les fleurs mâles et femelles sont séparées sur le même individu. Les inflorescences sont de longues grappes terminales (de 30 cm) composées de glomérules de fleurs mâles. Les fleurs femelles sont regroupées en glomérules à la base des grappes mâles et parfois à l’aisselle des feuilles supérieures.

Le fruit est un akène en forme de coupe, surmonté d’un long bec central entouré d’une couronne de 5 pointes plus courtes. Il mesure de 0,5 à 1,2 cm de long sur 0,3 à 0,5 cm de large.

Milieu

Les populations d’Ambroisie trifide se développent souvent dans les champs cultivés. Dans ces cas, l’observation se fera depuis les bordures du champ, en évitant de pénétrer dans les cultures. Par ailleurs, l’espèce peut facilement s’établir en bordure de cours d’eau.

Quand partir sur le terrain ?

Visible dès le mois d’avril dans les parcelles (plantules), la plante devient plus facilement détectable à partir du mois de juillet et jusqu’en septembre-octobre.

Une espèce exotique envahissante

Elle a été introduite en Europe au cours du XIXe siècle mais elle a étendu son aire de distribution après la seconde guerre mondiale. La naturalisation de l’espèce en France serait récente et ne serait pas liée aux premières introductions du début du XXe siècle, mais à des introductions plus récentes et plus méridionales, probablement avec des lots de semences de soja. Cette espèce est problématique à différents niveaux :

> agriculture : l’Ambroisie trifide est connue pour avoir un impact sur l'agriculture par la colonisation des cultures d’été. Dans sa zone d’origine, les parcelles contaminées subissent très rapidement un impact qui peut se traduire jusqu’à une perte totale de la récolte et des coûts supplémentaires de gestion de la parcelle

> santé humaine : le pollen de cette espèce (comme les deux autres espèces d'ambroisies présentes en France) est hautement allergénique et peut causer des pollinoses (rhinite, conjonctivite, asthme et dermatites). Néanmoins à l’heure actuelle les populations françaises ne sont pas suffisamment importantes pour engendrer des problèmes d’allergie significatifs.

> environnemental : l’Ambroisie trifide peut facilement coloniser les bordures de cours d’eau et entrer en compétition avec les espèces indigènes de ces milieux humides.

Quelques conseils de gestion (pour des petites populations)

Dans les champs cultivés, les modalités de gestion sont le ressort de l’agriculteur. Dans tous les cas, le devenir des plantes est du ressort du propriétaire du foncier. Pour des populations de quelques individus situées sur le domaine publique, une élimination des plantes par arrachage avant la floraison peut être recommandé.

Une autre ambroisie

Vous connaissez peut-être sa cousine, l'Ambroisie à feuille d'armoise, plus connue car elle est plus répandue dans les champs de France. Pour plus d'informations sur cette espèce ou pour la signaler, rendez vous sur la plateforme de signalement nationale.

Etape 2 > Partez sur le terrain

> Prospectez un ou plusieurs site(s) choisi(s), seul, avec des telabotanistes ou avec le soutien de structures botaniques. Vous pouvez vous servir de la cartographie de l'espèce (issue des observations des telabotanistes) pour confirmer la présence de l'espèce par rapport aux données historiques. Il existe d'autres cartes de répartition disponibles dans les CBN de votre région par exemple. Retrouvez la carte de répartition en Occitanie.

> Pensez à prendre des photos de la plante : port et organes de la plante (selon son stade phénologique : boutons, fleurs, fruits et feuilles). Vous pouvez vous servir du Tutoriel photo.

Ressources

- Carte de reconnaissance de l'Ambroisie trifide, réalisée par l'Observatoire des Ambroisies

- Analyses de risque relative à l’Ambroisie trifide (Ambrosia trifida L.) et élaboration de recommandations de gestion - Interface de saisie Terres Inovia pour agriculteurs

- Article scientifique sur le developpement de l'A. trifide : CHAUVEL B., A. RODRIGUEZ, C. MOREAU, Q. MARTINEZ, R. BILON, G. FRIED. 2016. Développement d’Ambrosia trifida L. en France : connaissances historiques et écologiques en vue d’une éradication de l’espèce, Journal de Botanique, 71 , pp. 25-38.

Levée d'ambroisies dans un champ de maïs

Etape 3 > Saisissez vos données !

Saisissez vos informations recueillies sur le terrain, dans l'outil de saisie spécifique à cette mission

Cartographie de l'Ambroisie trifide

Cartographie dynamique de Ambrosia trifida L. issue de Flora Data

Vous pouvez retrouver toutes les observations de la mission "Ambroisie trifide" en suivant ce lien !

Partenaires

Cette mission Flore a été créé par Tela Botanica en partenariat avec l'Anses et l'Observatoire des ambroisies, porté par FREDON France.


Photographie du header par Bruno Chauvel (INRA)

Photographie du footer par Guillaume Fried (Anses)