Orpaillage illégal en Guyane

Guyane: les scientifiques français réclament l’éradication de l’orpaillage illégal. PARIS, 22 juin 2004 (AFP)

Le Comité français de l’Union mondiale pour la nature
(UICN), qui regroupe près de 200 scientifiques, a appelé solennellement
mardi le gouvernement français à éradiquer définitivement
l’orpaillage illégal en Guyane.
Dans une recommandation proposée à ses membres dans la
perspective du Congrès mondial de l’UICN en novembre à Bangkok, le
Comité français lance un cri d’alarme sur l’orpaillage en Guyane, y
compris dans les aires protégées.

Près de 10.000 clandestins opèrent en Guyane avec des
impacts dramatiques sur la forêt et les fleuves (rejets de mercure, lits
des rivières dévastés, coupes d’arbres…). 22 sites illégaux
d’orpaillage ont été repérés en février par l’Office national des forêts
et le CNRS sur la Réserve naturelle des Nouragues, au coeur de la forêt
guyanaise.

Les clandestins y ont récemment pillé une station
scientifique du projet franco-allemand COPAS, destiné à étudier la
canopée (partie supérieure de la forêt) et ses mécanismes biologique et
physico-chimiques. Un rapport sur ces exactions a été transmis le 13
juin dernier aux autorités françaises. Les scientifiques y soulignent
que « sans une intervention urgente et massive de la gendarmerie, il deviendra
bientôt impossible de poursuivre les recherches scientifiques commencées
depuis 1986 à la station des Nouragues », ce qui anéantirait « un énorme
capital financier et intellectuel investi depuis 18 ans ».

1 commentaire

  1. La soif de l’ or..métal précieux menant
    la cupidité des hommes.. que répondra le gouvernement francais au comité francais de l’Union mondiale pour la nature regroupant 200 scientifiques pour l’ éradication de l’ orpaillage illégal en Guyane.. je le sais.. c’ est simple..** Nous, le gouvernement francais allons former un comité
    d’étude regroupant 400 personnes pour étudier l’approche ponctuelle et saisonnière de ses orpailleurs.. un plan d’ étude sera repri l’an prochain pour étudier à nouveau s’il y a eu déplacement de ses travailleurs.. une étude tripartite devra reprendre la logistique primaire du plant d’ action suivi d’ un regard contemplatif du peu de travail fait**.. en d’ autres mot dans 5 ans ils vont encore se déplacer.. ses gens( orpailleurs) sont trop loin pour que l’ on puisse les toucher et la soif du gain trop forte pour les arrêter..Scientifiques, si vous sentez la soupe de l’orpailleur bouillir, rentrez chez vous..
    Lucien Bilodeau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *