La Garance voyageuse s’oppose à la réforme du Conseil national de la protection de la nature

Dans un courrier, daté du 30 août, adressé au Ministre de l’écologie et du développement durable, l’association La Garance voyageuse fait part de son total désaccord sur le projet de réforme du Conseil national de la protection de la nature (CNPN).

Depuis 1947, Le CNPN est placé auprès du ministre chargé de la protection de la nature, et lui donne des avis circonstanciés sur les moyens propres à préserver la biodiversité et à assurer la protection des espaces naturels (mesures législatives, réglementaires, plans de gestion). Depuis plusieurs mois, l’administration tente de réformer le CNPN.

Au vu du projet de décret présenté par le Direction de la nature et des paysages (en date du 04/03/2004), La Garance considère que cette réforme vise, ni plus ni moins, à affaiblir considérablement ce conseil qui a pourtant fait preuve de son efficacité depuis de nombreuses années. Le rôle des scientifiques s’y voit en effet amoindri au profit des élus et des techniciens, et transforme le CNPN en organe de concertation. Notre point de vue est partagé par les scientifiques siégeant dans ce conseil, puisque dans
sa séance des 9 et 10 juin 2004, l’administration a pu enregistrer six démissions de vice-présidents et présidents des différentes commissions pour protester contre cette réforme.

La Garance a donc fait part à M. Serge Lepeltier de son total désaccord concernant cette réforme qui constituerait encore un mauvais coup porté à la protection de la nature en France. La Garance demande au Ministre de réévaluer ce dossier lancé par Mme Bachelot.

La Garance voyageuse
F-48370 St Germain de Calberte
France
tel + 33 4 66 45 94 10
fax + 33 4 66 45 91 84
e-mail : garance@wanadoo.fr
Internet http://www.garancevoyageuse.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *