Parution de « l’herbier du Monde » de P. Morat, J. Jolinon et G. Aymonin – L’Iconoclaste/Les Editions du Muséum

le 13-14 de France Inter d’aujourd’hui (7 octobre 2004) vient de recevoir Philipe Morat, ancien directeur du Laboratoire de Phanérogamie du MNHN pour la présentation du livre « l’herbier du Monde, cinq siècle d’aventures et de passions botaniques au Muséum National d’Histoire naturelle » écrit avec Joël Jolinon et Gérard Aymonin.

Son intervention était à mon sens, claire et pertinente. Il a su donner aux auditeurs (nombreux souhaitons-le) l’envie de partir en voyage au travers le travail de 5 siècles d’exploration botanique par des générations de botanistes intrépides, présenté dans ce livre et de découvrir un domaine auquel nous consacrons une grande part de notre temps.

Il a aussi bien défendu cette discipline souvent méconnue du grand public et de nombreux décideurs (y compris dans les ministères de tutelle) et expliqué, outre pour l’inventaire de la biodiversité (6 espèces nouvelles encore découvertes chaque jours), tout l’intérêt de la bonne gestion des considérables collections de l’herbier national (8 million de spécimens y
compris de précieux herbiers historiques) qui permettent entre autre de retracer l’évolution des organismes végétaux et de comparer l’ADN (préservés au séchage) entre espèces et à l’intérieur des populations.

Comme nous nous efforçons régulièrement de le démontrer sur ce site, Philippe Morat a été convainquant pour expliquer que les collections d’herbier constituent une incontournable base matérielle de travail pour toutes les sciences liées aux espèces, populations et formations végétales, y compris dans de très nombreux domaines d’application.

Je tiens donc à rendre hommage au Pr. Morat pour cette utile intervention et aux trois auteurs pour ce livre que je vais m’empresser d’acquérir.

Bruno Bordenave

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *