La protection des marais profite aux mousses

Alors qu’elles étaient menacées il y a une dizaine d’années, de nombreuses espèces de mousses ont pu se maintenir dans les zones humides grâce aux mesures de protection des marais. Dans les prairies maigres et les pelouses sèches cependant, la moitié des espèces pourraient disparaître, selon la Liste Rouge actualisée des mousses menacées, publiée aujourd’hui par l’OFEFP.

Sur les 1093 espèces et sous-espèces de bryophytes (mousses) présentes en Suisse, 38% figurent sur la Liste Rouge et 6,1% sont potentiellement menacées de disparition. Conclusion réjouissante de l’actualisation de la Liste Rouge datant de 1992 : les mesures de protection des marais et des zones humides depuis l’Initiative de Rothenthurm en 1987 profitent aux mousses : beaucoup d’espèces alors en voie de disparition, entre autres certaines sphaignes, se trouvent aujourd’hui hors de danger. Cependant, les mousses poussant dans des biotopes pauvres en nutriments, comme les prairies maigres, les pelouses sèches ou encore les tourbières, restent menacées.

Renseignements supplémentaires :

Béatrice Werffeli, section Gestion des espèces, OFEFP, tél. 031 323 09 87

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *