Une fleur pour supplanter la coca

En Colombie, un chimiste développe une plante médicinale plus rentable.

Une fleur blanche pourrait permettre aux paysans colombiens d’abandonner la culture de la coca, base de la cocaïne. C’est ce qu’espère le chimiste Fabio Cabezas, dans son laboratoire de l’université du Cauca, dans le sud-ouest du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *