Les orchidées sauvages de France grandeur nature

Par Rémy SOUCHE.

L’homme, en se sédentarisant a créé des espaces ouverts. En Europe, en particulier, ces espaces ont permis à une flore et une faunes aussi riches que diversifiées de s’installer. La pratique d’une agriculture douce avec élevage extensif a perpétué cette richesse. Les Orchidées, ces représentants de l’une des familles de plantes les plus riches et les plus attractives, ont su occuper ces espaces entretenus régulièrement par l’homme ou maintenus en l’état par la dent des brebis. Elles ont su déployer des trésors d’accommodation pour faire face aux multiples sollicitations de la vie naturelle.

Depuis une cinquantaine d’années pourtant, le changement particulièrement marqué des pratiques agricoles, partout en Europe comme en France, fait peser de graves menaces sur les plantes colonisatrices des milieux ouverts, en particulier les
orchidées sauvages. Avant que ces milieux et les plantes qui les habitent aient complètement disparu, le moment est venu de se préoccuper de leur sauvegarde. Découvrir les orchidées de la France grandeur nature et faire partager cette passion au lecteur, au lecteur féru de ces plantes ou simplement néophyte de leur univers, telle est la proposition simple de cet ouvrage qui s’inscrit dans cette mission de sauvegarde, considérant que la connaissance est le premier facteur du respect.

L’ouvrage de 340 pages au format 230 x 315 mm, tiré sur papier glacé 170 g n’est certes pas un guide ou un compagnon de terrain. Extraordinairement didactique, il rappellera aux uns – les orchidologues avertis n’apprendront peut-être rien – mais fera découvrir aux autres les multiples facettes de l’Orchidophilie. Construit autour d’une iconographie riche de quelque 2000 photographies en couleurs, où sont représentées à l’échelle 1/1 pratiquement toutes les orchidées de la flore française, et où des agrandissements permettent de découvrir le détail morphologique facilitant l’identification de la plante, le texte nous entraîne à
la découverte de cet univers merveilleux qu’est le monde des orchidées. Disponible en librairie au prix de 45.5 Euros

Un premier chapitre, un voyage à travers le temps, permet en quelques pages de découvrir comment les observateurs des siècles passés, depuis les mentions de Théophraste, à travers les croyances du Moyen âge et tout au long des connaissances que nous ont léguées les médecins et les naturalistes depuis la Renaissance, ont appréhendé ces végétaux que l’on nomme aujourd’hui orchidées, pour parvenir à perception contemporaine du « phénomène orchidée ».

Un deuxième chapitre vise à replacer, selon les conceptions de l’auteur – tout le monde n’est pas forcé d’accepter son point de vue – les orchidées dans l’ensemble du règne végétal. L’intérêt de ce chapitre est d’exposer de façon simplifiée des thèmes aussi brûlants que sont les questions touchant à la nomenclature ou au concept d’espèce.

Un troisième chapitre, « Morphologie et biologie » apporte des précisions sur la connaissance des divers organes, connaissance indispensable à la détermination et à la classification et évoque les interactions avec les champignons (indispensables à la germination) et avec les insectes (nécessaires à la pollinisation) avant de s’achever sur un bref tour d’horizon relatif aux processus d’hybridation et à la culture des orchidées européennes.

Un quatrième et bref chapitre traite de la protection des orchidées et de la législation actuellement en vigueur ; y sont mentionnées les espèces protégées sur la totalité du territoire national ainsi que celles qui le sont au sein des différentes régions administratives avec dates des arrêtés de protection et de parution des arrêtés ministériels au Journal Officiel.

Enfin, le corps de l’ouvrage proprement dit est consacré à la présentation, genre par genre, des orchidées de la flore françaises. Les trente genres sont traités par ordre alphabétique, exception faite du genre Cypripedium qui ouvre le chapitre et du
genre Aceras, positionné entre Orchis et Platanthera. Pour chaque genre et espèce sont données l’étymologie, une ou plusieurs photographies agrandies de détails de la fleur et, pour chaque espèce, une carte de la France sur laquelle est rapportée l’aire de distribution aujourd’hui connue du taxon évoqué, ainsi qu’en impression sur fond vert les « signes particuliers » permettant plus facilement de confirmer si besoin en était l’identification de la plante.

Des photographies d’une qualité exceptionnelle qui doivent tant au talent de l’auteur qu’à celui des promoteurs de l’édition. Bref, un ouvrage à recommander sans réserve, ouvrage à la fois de vulgarisation, d’approfondissement des connaissances, qui, de plus, ne devrait pas laisser insensible un bibliophile averti.

Contact : Les Créations du Pélican – 25 rue Ginoux – 75737 Paris CEDEX 15 – Tel. 01 45 77 08 05 Fax 01 45 79 97 15

D’après un article de la revue « Le Monde des Plante » N°484

2 commentaires

    1. Agnès, je passe par hasard (le livre va être réimprimé alors je fais le tour des sites qui en parle).

      En Suisse, par ex, le problème que tu soulèves est bien pris en compte ; voir à ce sujet :
      http://www.lematin.ch/pages/home/tendances/ma_maison/tendances_ma_maison?contenu=274092
      et les liens de cet article, il y a même une fiche.

      En France la SFO compte à peu près un bénévole par département chargé de compiler les connaissances et de faire la cartographie. Un atlas devrait voir le jour d’ici peu (un an ou deux).Je ne sais pas si sur le site de la SFO les noms des responsables cartographie sont indiquées, mais je les connais tous et je peux fournir leurs coordonnées.

      Souche Rémy
      7, Route des Cévennes
      34380 St Martin de Londres
      remy.souche@wanadoo.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *