L’île de Robinson voit filer ses trésors

Par Olivier BRAS – jeudi 06 janvier 2005 – Libération

Découverte en 1574 par le navigateur Juan Fernández, qui a donné son nom à l’archipel, cette île volcanique est considérée comme un véritable trésor naturel car elle possède l’un des plus forts taux d’endémisme au monde, environ deux tiers de ses espèces végétales n’existant nulle part ailleurs sur la planète. Or cette richesse court un péril croissant depuis que les hommes ont posé le pied sur cette terre.

Voir en ligne : La suite sur le site de Libération

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *