Tela Botanica aux journées d’Autrans « les territoires du net »

Nous, acteurs et usagers de l’Internet, réunis à Autrans en Janvier 2005 déclarons ce qui suit :

Le déploiement de la civilisation, depuis six mille ans, s’appuie sur la connaissance échangée et reproduite librement. C’est parce que la connaissance est mise en commun que les humains peuvent se comprendre, s’entraider, progresser et gérer leurs relations avec le milieu naturel…

Ainsi commence la déclaration d’Autrans rédigée collectivement par les organisateurs et participants aux journées d’AUTRANS 2005 auquelles était conviée l’équipe de Tela Botanica.

Pourquoi la participation de Tela à ces journées ?

A partir de deux exemples, I-Jumelages (un ensemble de projets associatifs Amérique Latine/Europe animés par VECAM et dont le site Internet a été réalisé par l’équipe Tela Botanica) et Tela Botanica (réseau de la botanique francophone), ont été mis en discussion les points suivants :
– l’animation d’une activité partagée
– la dynamique des membres d’une net-communauté
– le rôle de l’organisation (« la structure ») et de l’environnement (alliés, adversaires…)
– l’appropriation des outils Internet

Ainsi, l’expérience de Tela Botanica fait elle figure de pionière en matière de montage de projets collectifs grâce à Internet avec d’autres initiatives comme I-Jumelage ou Wikipédia , l’encyclopédie rédigée par ses lecteurs.

Tela Botanica partage également avec d’autres réseaux sa volonté de diffuser largement et librement ses connaissances et celles de ses adhérents afin de créer de nouveaux « communs » ou espaces de savoirs partagés, échappant à la « privatisation » (publique ou privée) qui en limite l’accès aux citoyens que nous sommes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *