L’If de 400 ans de la Bachellerie en Dordogne a été abattu le vendredi 14 janvier 2005 par les Autoroutes du Sud de la France.

L’if remarquable de la Bachellerie (Dordogne), situé sur le tracé de l’autoroute A89, a malheureusement été coupé ! Pour les autoroutes du sud de la France, la protection du patrimoine reste donc au niveau des beaux discours…

Le combat acharné de Jérôme HUTIN pour sauvegarder cet arbre remarquable n’a pas infléchi la décision des ASF. Un déplacement du tracé autoroutier aurait pû être effectué, et au pire, l’If aurait put être replanté. Mais en face d’un tracé autoroutier, le poids de la nature est bien faible…

Dans ce combat de David contre Goliath, saluons également l’action de la Garance Voyageuse qui est intervenue en écrivant au Président des ASF la lettre que nous reproduisons ci-dessous :

St Germain, le 19 janvier 2005

A l’attention de Monsieur Bernard VAL
Président d’Autoroutes du Sud de la France ASF
100, avenue de Suffren – BP533 –
75725 – Paris Cedex 15

Monsieur le Président,

Dans un courrier daté du 27 septembre 2004, je vous alertais sur la nécessité de la préservation d’un if remarquable, âgé de 400 ans, placé sur le tracé de l’autoroute A89 dans le parc de Chantemerle sur la commune de la Bachellerie (Dordogne). Nous vous demandions de faire votre possible pour modifier le tracé de la voie ou à défaut entreprendre une transplantation de l’arbre.

Le 15 octobre vous m’avez répondu qu’en « raison de contraintes géométriques liées aux ouvrages » la modification du tracé n’était pas envisageable mais qu’une transplantation était à l’étude. Nous apprenons, que malgré cela, l’arbre a été coupé il y a quelques jours.
Au nom de notre association, je tiens à vous faire part de notre grande déception de constater qu’une entreprise comme ASF se révèle incapable de prendre en compte un tel patrimoine arboré malgré l’information qui lui a été donnée.

Ces faits malheureux, dont nous feront écho, hypothèquent largement l’image d’intégration environnementale que vous souhaitez mettre en avant pour les réalisations d’ASF.

Recevez, Monsieur le Président, l’expression de nos considérations distinguées,

Pour La Garance voyageuse,
le Président.

Pour avoir plus d’information sur cet arbre remarquable, voir l’article publié le 25 septembre dernier

1 commentaire

  1. Voici encore la preuve de l’égoïsme des hommes et des intérêts économiques qui priment toujours sur la préservation de l’environnment et d’espèces / spécimens rares…

    Sans paraître fataliste, l’avenir de notre planète si fragile paraît bien compromis !

    François de Cublac (19)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *