La préservation de la biodiversité demande une stratégie ambitieuse et urgente

Communiqué de Presse de FNE. lundi 24 janvier 2005

La France organise, du 24 au 28 janvier, la conférence internationale « Biodiversité, science et gouvernance ». Il s’agit, à 5 ans, de l’échéance fixée par la communauté internationale pour freiner et stopper l’érosion de la diversité biologique, de faire le point sur les acquis, les besoins et les initiatives en termes de connaissance et de gestion du patrimoine naturel.

La fédération France Nature Environnement tient à saluer la tenue de cette conférence, et considère qu’elle arrive à point pour rappeler aux Etats présents les engagements pris à Johannesbourg en 2002, et initialement 10 ans avant, à Rio, en 1992.

France Nature Environnemment constate ainsi l’urgence, au-delà des enjeux clairement identifiés et des constats qui seront faits, de mettre en oeuvre des stratégies nationales ambitieuses en faveur de la biodiversité, et surtout le décalage entre les déclarations en faveur de la biodiversité et les réalités de terrain ; l’Europe l’ayant récemment rappelé pour la France.

Durant cette semaine, tous les regards seront tournés vers Paris. De cette fierté découle une responsabilité particulière pour la France, qui doit montrer l’exemple. La France ayant enfin adopté en février 2004 sa stratégie nationale pour la biodiversité, elle doit maintenant concevoir et appliquer rapidement les plans d’actions qui la décline, au premier rang desquels figure celui sur le « Patrimoine naturel », essence même de la biodiversité.

Pour France Nature Environnement, ce plan d’action est capital et doit viser à rapidement dessiner le visage au naturel de la France métropolitaine comme de l’Outre-Mer d’ici 2010 et de tracer, de manière concertée, le réseau écologique national, projeté dès 2001, qui viendra l’irriguer. Cette dynamique collective et ambitieuse est la seule manière de déjà concrètement prendre en considération la biodiversité, et de là sa conservation. Stopper véritablement son érosion, surtout à l’échéance téméraire de 2010, venant ensuite.

France Nature Environnement sera ainsi extrêmement vigilante sur les différentes réformes en cours ou à venir, qui contre-carrerait cet élan, et considère qu’une véritable conservation de la biodiversité passe déjà par des actions effectives menées au niveau du terrain, notamment :
– En donnant enfin une réalité au Réseau Ecologique National, avec ses indispensables continuités écologiques pour que les espèces puissent vivre et se déplacer ;
– En réformant les parcs nationaux avec une protection des zones centrales conforme aux critères internationaux, et en donnant une réalité écologique, économique et sociale aux zones périphériques ;
– En construisant une politique nationale et régionale, cohérente et complémentaire, de réserves naturelles nationales et régionales ;
– En constituant un réseau Natura 2000 qui réponde véritablement à ses enjeux écologiques et qu’il soit déjà considéré comme un outil d’aménagement du territoire ;
– En affirmant des plans d’action pour le Loup et l’Ours, qui aient la capacité d’assurer l’avenir de ces grands mammifères à l’échelle du territoire ;
– En renforçant le statut de protection des espèces : abandon de la liste des nuisibles, moratoire sur la chasse des espèces en mauvais état de conservation ….

France Nature Environnement demande donc au Ministère de l’Ecologie et aux acteurs concernés de focaliser rapidement leurs efforts sur du concret, avec l’élaboration partagée du réseau écologique national, et ses déclinaisons pour les espaces et les espèces.

Au-delà du plan d’action Patrimoine Naturel, toutes les politiques sectorielles (agriculture, transports, aménagement du territoire…) doivent prendre en compte la biodiversité et France Nature Environnement demande donc au Gouvernement d’assumer réellement et pleinement ses engagements en faveur de cette même biodiversité.

Contact(s) Presse : Christian Hosy 03 88 32 91 14 – Yann Barthélemy 06 07 69 27 10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *