Conserver la diversité biologique des ormes

Au cours du siècle dernier, les ormes adultes ont disparu du paysage européen. Victimes d’une maladie, ces arbres naguère majestueux ne survivent aujourd’hui qu’à l’état de jeunes tiges bientôt contaminées à leur tour. Dans le Loiret, une équipe du Cemagref étudie et conserve la diversité biologique des ormes en collaboration avec de nombreux partenaires français et étrangers.

La maladie responsable de la disparition de l’orme est apparue en 1919 en Belgique et en Hollande, se propageant rapidement dans toute l’Europe occidentale puis en Amérique du Nord. Après une décennie d’accalmie, elle réapparaît sur notre continent avec une plus grande virulence dans les années 70, suite à l’importation de bois contaminé en provenance d’Amérique du Nord.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *