Le Conservatoire du littoral préserve les côtes françaises depuis trente ans

Par Eliane PATRIARCA
mercredi 09 février 2005 (Liberation – 06:00)

Du petit belvédère, le regard s’enfonce dans la végétation méditerranéenne, verte et touffue, dévalant jusqu’aux rochers abrupts qui bordent l’immensité bleu foncé. Ici le massif des Maures plonge dans la Méditerranée. Rafraîchi par les embruns, on n’entend plus que le ressac. Dans le domaine du Rayol, à quelques kilomètres de Cavalaire (Var), la mission du Conservatoire du littoral apparaît comme une indispensable oeuvre de beauté publique. En se battant pour acheter ce site exceptionnel, il l’a sauvé définitivement, en 1989, de la spéculation immobilière qui, ailleurs, n’a pas épargné la côte varoise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *