Va paraître prochainement : « Un amour d’orchidée : le mariage de la fleur et d l’insecte »

Par RAYNAL-ROQUES Aline, ROGUENANT Albert, SELL Yves. RAYNAL-ROQUES Aline est l’auteur du livre bien connu de « la botanique redécouverte » paru chez Belin.

Broché env. 600 p. 18×28 0000. Prix approximatif 46,50 euros ( 305,02 FF)

Résumé / Description

Pourquoi les orchidées sont-elles des fleurs qui font rêver ? Leurs fleurs
surprennent et séduisent, et il faut admettre qu’aucune autre sorte de fleur
ne montre autant de complexité et de diversité. Ces raffinements contribuent
parfois au charme que nous leur reconnaissons ; plus souvent, ils sont
responsables d’une relation étroite et perfectionnée avec des animaux,
insectes généralement.

Orchidées et insectes vivent associés ; de cette
association dépend essentiellement la pollinisation des orchidées, leur
reproduction, donc leur descendance et leur pérennité. Cette relation
nécessaire entre bêtes et plantes, l’étrangeté de ses manifestations, a
curieusement fait l’objet de peu d’ouvrages. « Un amour d’orchidée » a
l’originalité de présenter les partenaires qui interprètent ensemble un acte
de la comédie de la vie ; un chapitre important est consacré aux besoins des
insectes et à leur perception du monde environnant.

L’ouvrage envisage les
orchidées dans la diversité de leurs modes de vie, plantes tropicales et
plantes de nos contrées, il nous fait découvrir des organisations florales
variées et peu connues. Les fleurs semblent déployer des stratégies subtiles
pour parvenir à contraindre leurs partenaires à transporter leur pollen.
Mais les auteurs ont résolument pris le parti de l’objectivité scientifique
; ils évitent les commentaires anthropomorphiques, et tentent de
réinterpréter les observations en termes de biologie actuelle ; ces belles
fleurs curieuses les amènent parfois à réfléchir sur le monde vivant et son
évolution. Riche d’une documentation solide, cet ouvrage s’adresse à tous
les publics intéressés par les orchidées bien sûr, mais aussi par la vie des
plantes à fleurs, et des insectes.

1 commentaire

  1. Je ne suis pas un scientifique, mais cet article renforce ma conviction que tout ce qui nous entoure ne peut être le fruit du hasard. Tout ce qui nous entoure obéit à des lois conçues par un être intelligeant, que moi j’appelle Dieu.j’ai 76 ans j’ai eu, croyez-moi l’occasion de réfléchir à ce problême de l’évolution, et s’il est vrai que des évolutions exisent dans les espèces, mais il est impossible que l’évolution intervienne d’une espèce à une autre.
    J’aurais beaucoup à dire sur le sujet, mais je marrête ici en disant:
    il faut beacoup plus de foi pour être athée que pour être croyant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *