Une plante brave les lois de l’hérédité et « ressuscite » des gènes

Par Jean-Luc Goudet – Futura-Sciences

Observation stupéfiante : une modeste Crucifère sait ressusciter les gènes de ses grands-parents. De quoi provoquer un retournement tombal de Gregor Mendel et l’émoi des généticiens, aucun phénomène connu ne pouvant expliquer ce mystère.

Ces petites plantes qui ébranlent la communauté scientifique ont hérité de gènes… que ne possédaient pas leurs parents, mais qui étaient bien présents chez les grands-parents ! Voilà un scénario inexplicable que viennent de présenter dans la revue Nature, datée du 24 mars 2005, Robert Pruitt et Susan Lolle, du département de pathologie botanique de l’université de Purdue (West Lafayette, Indiana). Ces deux généticiens ont travaillé sur une variante mutée de Arabidopsis thaliana, encore appelée arabette des dames ou arabette Thalius, de la famille des Brassicacées (Crucifères), qui compte de nombreuses espèces cultivées (chou, navet, radis, raifort, moutarde etc.). Commune dans la nature, cette plante l’est aussi dans les laboratoires de génétique, où l’on apprécie sa facilité de culture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *