« Les orchidées de Guyane française » de Chiron et G. & R. Bellone

Il s’agit du premier livre présentant un inventaire actualisé des orchidées de
Guyane française. En effet, les seules études globales publiées dans le
passé sont celles de Lémée en 1955 et de Cremers & Hoff en 1992 ; la
première apparaît aujourd’hui comme un document historique ; la seconde est
certes le seul travail de référence récent mis à la disposition des
botanistes, mais elle ne propose qu’une simple liste des espèces guyanaises,
établie essentiellement à partir des spécimens de l’herbier de Cayenne ou
sur la base de simples citations de plantes, anciennes ou contemporaines, et
ne donnant qu’une image bien floue de la flore des orchidées de Guyane.
Le présent livre est fort différent : chaque espèce y est décrite et sa
présence en Guyane discutée. Les auteurs dressent ainsi un inventaire des
espèces dont la présence en Guyane française est avérée et des espèces
citées par le passé, sans localisation, sans spécimen d’herbier, dont la
présence n’a pas pu être confirmée. Pour ce faire, les auteurs, qui ont
effectué de nombreux voyages botaniques en Guyane plus de 10 ans et y ont
exploré plusieurs régions, font appel à leurs propres observations, aux
observations de correspondants locaux chaque fois qu’elles étaient fiables,
et à des recherches dans les herbiers de Cayenne, de Paris et de New York.
L’ouvrage est conçu en deux parties, celle de l’inventaire des espèces, la
plus importante, étant précédée d’une présentation générale (données
géographiques sur la Guyane, historique des orchidées guyanaises, protection
et conservation, conditions de culture) et de plusieurs clés artificielles
(dont une, reposant essentiellement sur des critères végétatifs, destinée à
aider les orchidophiles cherchant à reconnaître des plantes sur le terrain,
alors qu’elles ne sont pas fleuries, ce qui est souvent le cas).
L’illustration abondante (dessins botaniques et photographies en couleurs
des plantes et de leurs habitats) a été conçue pour donner, autant que faire
se peut, au moins une image de chaque espèce (moins de 40 d’entre elles n’
ont pas pu être illustrées). Le livre se termine par un lexique de termes
botaniques, une bibliographie et un index. Il devrait donc constituer un
ouvrage de référence durant les prochaines années, tant à l’intention des
botanistes que des orchidophiles amateurs.

Référence:
———
co-édition Tropicalia-AFCEV
N°ISBN : 2-9513900-5-0
couverture souple sous jaquette
374 pages format 16×24
330 photographies en couleur, plus de 320 espèce présentées, clès de
détermination.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *