Débardage à cheval en zone sensible

Source E-meddiat, l’actualité du MEDD en continu

Photoreportage de Jean-Léo Dugast sur le débardage

Ils sont encore quelques dizaines de débardeurs au cœur des forêts françaises à défendre la traction animale dans des zones où l’environnement pourrait être dégradé par l’utilisation des machines comme c’est le cas dans les terrains pentus ou très humides.

2 commentaires

  1. Le débardage avec les chevaux est une façon beaucoup plus écologique de débarrasser la forêt de ses arbres morts.Les machines ne peuvent pas aller partout et de plus elles polluent et écrasent de jeunes arbres sur leur passage.Le débardage devrait se développer partout en France et en plus j’adore les chevaux!Une raison de plus pour soutenir les débardeurs et leurs chevaux!!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *