Une arme respectueuse de l’environnement contre les criquets pélerins

Pour la première fois, un biopesticide respectueux de l’environnement a été testé avec succès contre le criquet pèlerin en conditions réelles de terrain. 28 juin 2005, Rome.

Pour la première fois, un biopesticide respectueux de l’environnement a été testé avec succès contre le criquet pèlerin en conditions réelles de terrain, a annoncé aujourd’hui la FAO.

Durant un essai de terrain organisé conjointement par l’Institut national de la protection des végétaux de l’Algérie et la FAO près d’El Oued, dans l’est du pays, un biopesticide, formulé à partir de Metarhizium anisopliae, a été épandu sur plus de 1 400 hectares de terres infestées de larves de criquet pèlerin. Les acridiens ont été nettement affaiblis et ont commencé à se déplacer lentement après quatre jours, avant d’être mangés par les oiseaux, les lézards et les fourmis.

Le Metarhizium anisopliae est un champignon naturel qui infecte les larves de telle sorte qu’elles arrêtent de se nourrir puis meurent au bout d’une à trois semaines.

« Le succès de ce test de grande envergure est une percée significative dans la lutte antiacridienne », a déclaré Niek van der Graaff, Chef du Service de protection des végétaux de la FAO.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *