Proposition de Forum sur la Réglementation du projet de décret « plantes médicinales en vente libre »

[[La Pharmacopée française est actuellement en révision]]. La liste des plantes pouvant être vendues par d’autres personnes que des pharmaciens ou des herboristes (s’il en reste ???) également. Un projet d’arrêté et de décret est proposé par l’AFSSAPS en 2005 propose de libérer 145 plantes inscrites à la pharmacopée contre 34 actuellement (décret de 1979).

Malgré ce progrès certain qui nous réjouit, nous, partisans du libre accès aux remèdes végétaux traditionnels de notre « pharmacopée populaire », nous pensons que certaines plantes ont été «oubliées» dans ce projet. Le seul moyen de demander et peut être d’obtenir leur libération est de prouver leurs usages non thérapeutiques, ce qui les exclue de fait du monopole pharmaceutique.

Nous vous invitons à participer, à vous exprimer sur ce sujet: si vous avez des données toxicologiques (pharmacovigilance,..) précises sur les plantes suivantes cela nous intéresse beaucoup.

Voici les plantes pour lesquelles nous cherchons des références bibliographiques relatives à des usages autres que médicinaux (alimentaires, hygiéniques, cosmétiques, tinctoriaux,…) :

– Artichaut, Cynara scolymus L., feuille
– Angélique des jardins, Angelica archangelica L., racine
– Pissenlit, Taraxacum gr. officinale Weber, racine
– Prêle des champs, Equisetum arvense L., partie aérienne stérile
– Aubépine, Crataegus laevigata (Poir.) DC., bouquet fleuri
& Crataegus monogyna Jacq. (Lindm.), bouquet fleuri
– Ache des marais, Apium graveolens L., feuille, fruit
– Bourrache, Borago officinalis L., feuille, sommité fleurie
– Aigremoine, Agrimonia eupatoria L., feuille, sommité fleurie
– Souci des jardins, Calendula officinalis L., capitule, ligule
– Bleuet, Centaurea cyanus L., capitule, ligule
– Bouleau, Betula pendula Roth, feuille, écorce, sève
– Callune, Calluna vulgaris L., fleur, sommité fleurie
– Bourse à pasteur, Capsella bursa pastoris Medik., feuille, sommité fleurie
– Fenouil des Alpes, Meum athamanticum Jacq., feuille, fruit
– Hysope, Hysopus officinalis L., feuille, sommité fleurie
– Marrube, Marrubium vulgare L., feuille, sommité fleurie
– Mélilot, Melilotus officinalis L., sommité fleurie
– Noisetier, Corylus avellana L., feuille
– Noyer, Juglans regia L., feuille
– Cerfeuil musqué, Myrrhis odorata L., feuille, fruit
– Myrte commune, Myrtus communis L., feuille, fleur, fruit
– Olivier, Olea europaea L., feuille
– Pin sylvestre, Pinus sylvestris L., bourgeon
– Plantains, Plantago lanceolata L., P. major L., feuille
– Primevère, Primula veris L., fleur, feuille, racine
– Prunellier, Prunus spinosa L., fleur
– Sauge officinale, Salvia officinalis L., feuille
– Solidage, Solidago virgaurea L., sommité fleurie
– Véronique officinale, Veronica officinalis L., feuille, sommité fleurie
– Verveine officinale, Verbena officinalis L., feuille, sommité fleurie

PS : Les références doivent concerner exclusivement les parties désignées (drogues). Merci à Thierry Thévenin

Comment participer ? : pour apporter des informations sur les plantes :
Aller sur Ateliers, Projets et Forum
Puis choisir le projet Ethnobotanique
Aller sur Wikini
Vous pourrez alors compléter la liste plante par plante
Si vous avez des difficultés à copier vos informations dans le Wikini vous pouvez toujours les envoyez à l’adresse suivante muriel@tela-botanica.org , nous les copierons pour vous dans le wikini.

Pour participer au forum:
Envoyer un mail vide à tb-ethnobota-subscribe@yahoogroupes.fr pour vous inscrire à la liste
Pour envoyer un message écrire à tb-ethnobota@yahoogroupes.fr

Muriel Durand-Ramel

7 commentaires

  1. Bonjour,

    Je me présente, je m’appelle Thomas, j’ai 20 ans, je suis un passionné d’ethnobotanique et d’une ancienne profession : celle d’herboriste.

    Je ne suis pas là pour le forum à proprement parler. Je suis plutôt là pour parler du projet de libéralisation de plantes aromatiques et condimentaires, de la profession d’herboriste en France et de ses représentants.

    Je vois d’un très mauvais oeil ce projet de réglementation des plantes dites aromatiques et condimentaires et qui seraient vendues par une autre personne qu’un herboriste diplômé d’Etat et/ou un pharmacien.
    Je m’explique : aujourd’hui, en France, il n’existe plus d’herboristes diplômés d’Etat (ou très peu :5 environ), de ce fait ce sont les pharmaciens qui ont le monopole exclusif de la vente des plantes médicinales.
    Ne vous-êtes vous jamais posés la question suivante :

    -Pourquoi libérer des plantes médicinales alors que le pharmacien en a le monopole de la vente ?

    Ne serait-ce pas une ruse des représentants des pharmaciens, visant à bloquer le marché des produits naturels, tel qu’il est pratiqué sur notre territoire par les magasins de produits diététiques qui délivrent des gellules de plantes ou des extraits, dont la vente est réservée au pharmacien (ex.: Ginkgo biloba, aubépine, valériane, etc) ?
    D’après le code de la santé publique :
    article L. 512,  » la vente des plantes médicinales inscrites à la Pharmacopée est réservée aux pharmaciens « . Il en est de même pour  » les huiles essentielles ainsi que leurs dilutions et préparations ne constituant ni des produits cosmétiques, ni des produits à usage ménager, ni des denrées ou boissons alimentaires « . La vente au public des huiles essentielles a été ajoutée au monopole des pharmaciens en 1984.

    Le rôle de cette règlementation serait donc de viser les magasins de produits naturels susceptibles de délivrer ces plantes dites condimentaires et aromatiques à des fins médicinales, et donc de se substituer au pharmacien qui en a le monopole. Cela serait un des chefs d’accusation visant à fermer ce genre de commerces et de supprimer cette liste.

    J’aimerais maintenant parler de la situation de la profession d’herboriste en France.
    À ce jour, il n’est pas question pour le Ministère de la santé de créer une formation, un diplôme d’herboriste et d’en organiser la profession car l’argument fort est le suivant : l’étudiant en pharmacie a, durant son cursus universitaire, une formation en biologie et physiologie végétale, en plantes médicinales et pharmacognosie. Le docteur en pharmacie, sortant de la fac, a donc les connaissances nécessaires à la pratique de l’herboristerie au sein de son officine de pharmacie. De ce fait, nul besoin de créer un diplôme d’herboriste.

    À Paris, il existe des « écoles »
    transmettant un enseignement (non reconnu des pouvoirs publics) qui ne permet pas à la personne suivant cet enseignement de s’installer en tant qu’herboriste.
    Choisir ce titre est un délit, et vendre des plantes médicinales et dans un but curatif dans un établissement autre que celui d’herboristerie ou de pharmacie, et en n’étant pas pourvu du diplôme de pharmacien ou d’herboriste (d’avant 1941), est de l’exercice illégal de la pharmacie.

    Pour ce qui est des demandes directes de reconnaissance de la profession auprès des députés de l’Assemblée Nationale, le même argument sera toujours donné : le pharmacien a les connaissances nécessaires pour la pratique de l’herboristerie.

    Je pense donc, qu’il serait possible de faire reconnaître la profession en demandant aux pays faisant partie de l’UE de formuler un texte visant à créer un diplôme commun à tous les pays européens (Royaume Uni : 4 ans d’études, Belgique : 2 ans, Italie : 3 ans…).

    Ceux qui défendent cette profession ne doivent donc pas se battre seul, mais doivent se fédérer avec plusieurs autres associations et Ecoles d’herboristerie (reconnus dans les autres Etat-Membres de l’UE) car plus vous serez nombreux, et performant, plus vous aurez de chances de reconnaissance.
    Cette proposition est donc à méditer par ceux qui défendent les droits de cette profession.

    En vous remerciant.
    Thomas

    1. Bonjour Thomas,

      Je ne comprends pas bien le problème que tu énonces. Si les plantes sont en vente libre, elles sortent donc du monopole pharmaceutique. Je ne vois pas pourquoi ceci engendrerait la mort des magasins de diététique, bien au contraire.
      J’ai plutot peur d’une trop large diffusion de ces plantes un peu partout et de façon non controlée. Comment fera t-on si nous avons un problème avec une plante (falsification de la matière première par ex, comme le problème de la badiane)? Si aucun réseau n’existe, ce sera quasi impossible de faire marche arrière. C’est le gros avantage du milieu pharmaceutique (les officines ont un réseau)..
      A réfléchir. Ceci dit si quelqu’un a la liste des plantes libérées, je la veux bien! Merci
      Isabelle

    2. bonjour,
      voici la liste des futures plantes libérées:

      nom français noms scientifiques famille parties utilisées
      Acacia à gomme Acacia senegal (L.) Willd. Fabaceae exsudation gommeuse
      Ache des marais Apium graveolens L. Apiaceae souche radicante
      Achillée millefeuille Achillea millefolium L. Asteraceae sommité fleurie
      Agar-agar Gelidium sp, Euchema sp, Rhodophyceae mucilage=gélose
      Ail Allium sativum L. Liliaceae bulbe
      Ajowan Carum copticum B. & H.f. Apiaceae fruit
      Alchémille Alchemilla vulgaris L. s.l.. Rosaceae partie aérienne
      Alkékenge Coqueret Physalis alkekengi L. Solanaceae fruit
      Alliaire Sisymbrium alliaria Scop. Brassicaceae plante entière
      Aloès des Barbades Aloe barbadensis Mill.=Aloe vera L. Liliaceae mucilage
      Amandier doux Prunus dulcis (Mill.) D. Webb var. dulcis Rosaceae graine
      Ambrette Hibiscus abelmoschus L. Malvaceae graine
      Aneth Anetum graveolens L. Apiaceae fruit
      Angélique officinale Angelica archangelica L. Apiaceae fruit
      Anis vert Pimpinella anisum L. Apiaceae fruit
      Ascophyllum Ascophyllum nodosum Le Jol, Phaeophyceae thalle
      Aspérule odorante galium odoratum (L.) Scop. Rubiaceae sommité fleurie
      Aspic, Lavande aspic Lavandula latifolia (L.f.) Medik. Lamiaceae sommité fleurie
      Astragale à gomme Astragalus gummifer Labill. Fabaceae exsudation gommeuse
      Aubépine Crataegus monogyna Jacq. & C. laevigata( Poir.) DC. Rosaceae fruit
      Aunée Inula helenium L. Astaeraceae partie souterraine
      Avoine Avena sativa L. Poaceae fruit
      Badiane, Anis étoilé Illicium verum Hook.f. Magnoliaceae fruit
      Balsamite odorante Balsamita major Desf. Astaeraceae feuille, sommité fleurie
      Bardane (grande) Lappa major Gaertn.= Arctium lappa L. Astaeraceae feuille, racine
      Basilic Ocimum basilicum L. Lamiaceae feuille
      Baumier de Copahu Copaifera officinalis L., C. gyuyanensis Desf., C. landorfii Desf. Fabaceae oléo-résine
      Bétoine Stachys offocinalis (L.) Trevis. Lamiaceae feuille
      Blé Triticum aestivum L.= T. sativum Lam. et cultivars Poaceae son
      Bouillon blanc Verbascum thapsus L., V. densiflorum Bertol.,V. phlomoides L. Scrophulariaceae fleur mondée
      Bourrache Borago officinalis L. Boraginaceae fleur
      Bruyère cendrée Erica cinerea L; Boraginaceae fleur
      Camomille romaine Chamaemelum nobile (L.) All.= Anthemis nobilis L. Astaeraceae capitule
      Caneficier Cassia fistula L. Fabaceae pulpe de fruit
      Cannelier de Ceylan Cinnamomum zeylanicum Nees Lauraceae écorce de tige raclée
      Cannelier de Chine Cinnamomum aromaticum Nees Lauraceae écorce de tige
      Capucine Tropaeolum majus L. Tropaeolaceae feuille
      Cardamome Eletaria cardamomum (L.) Maton Zingiberaceae fruit
      Caroubier Ceratonia siliqua L. Caesalpiniaceae graine mondée
      Carragaheen, Mousse d’Irlande Chondrus crispus Lingby Gigartinaceae thalle
      Carthame Carthamus tinctorius L. Asteraceae fleur
      Carvi, Cumin des prés Carum carvi L. Apiaceae fruit
      Cassissier Ribes nigrum L. Grossulariaceae feuille, fruit
      Centaurée (petite) Erythraea centaurium (L.) Persoon.=Centaurium erythraea Raf. Gentianaceae sommité fleurie
      Chicorée Cichorium intybus L. Asteraceae feuille, racine
      Chiendent (gros) Cynodon dactylon (L.) Pers. Poaceae rhizome
      Chiendent (petit Elytrigia repens (L.) Desv.)=Agropyron repens Beauv. Poaceae rhizome
      Citronnelles Cymbopogon sp. Poaceae feuille
      Cochléaire, Herbe aux cuillères Cochlearia officinalis L. Brassicaceae feuille
      Coquelicot Papaver rhoeasL., Papaver dubium L. Papaveraceae pétale
      Coriandre Coriandrum sativum L. Apiaceae fruit
      Courge citrouille Cucurbita pepo L. Cucurbitaceae graine
      Courge potiron Cucurbita maxima Lam. Cucurbitaceae graine
      Criste marine Crithmum maritimum L. Apiaceae partie aérienne
      Curcuma long Curcuma longa L.= Curcuma domestica Vahl. Zingiberaceae rhizome
      Cyamopsis, gomme guar Cyamopsis tetragonolobus (L.) Taub. Fabaceae graine mondée
      Cynnorhodon Rosa canina L., R. pendulina L. et autres Rosa Rosaceae pseudo fruit
      Eleuthérocoque Eleutherococcus senticosus Maxim. Araliaceae partie souterraine
      Estragon Artemisia dracunculus L. Asteraceae partie aérienne
      Eucalyptus Eucalyptus globulus Labill. Myrtaceae feuille
      Fenouil amer Foeniculum vulgare Mill. Var. vulgare Apiaceae fruit
      Fenouil doux Foeniculum vulgare Mill. Var. dulcis Apiaceae fruit
      Fenugrec Trigonella foenum-gracum L. Fabaceae graine
      Figuier Ficus carica L. Moraceae pseudo fruit
      Frêne Fraxinus excelsior L., F. oxyphylla M. Bieb. Oleaceae feuille
      Frêne à manne Fraxinus ornus L. Oleaceae suc épaissi dit manne
      Fucus Fucus serratus L., Fucus vesiculosus L. Fucaceae thalle
      Galanga (grand) Alpinia galanga (L.) Willd. Zingiberaceae rhizome
      Galanga (petit) Alpinia officinarum Hance Zingiberaceae rhizome
      Genevrier Juniperus communis L. Cupressaceae cône (baie)
      Gentiane jaune Gentiana lutea L. Gentianaceae partie souterraine
      Gingembre zingiber officinalis Roscoe Zingiberaceae rhizome
      Ginseng Panax ginseng C.A.Meyer Araliaceae partie souterraine
      Giroflier Eugenia caryophyllus (Sprengel) Bull.& Harr. Myrtaceae bouton floral
      Gleditschia, Févier Gleditschia triacanthos L., G. ferox Desf. Fabaceae graine
      Griottier, Cerisier Prunus cerasus L., Prunus avium L. Rosaceae pédoncule du fruit
      Guimauve Althaea officinalis L. Malvaceae feuille, fleur, racine
      Houblon Humulus lupulus L. Cannabaceae inflorescence femelle
      Jjubier Ziziphus jujuba Mill.=Z. sativa Gaertn Rhamnaceae fruit sans graines
      Karkadé, Hibiscus Hibiscus sabdariffa L. Malvaceae calice et calicule
      Kolatier Cola acuminata (P.Beauv.) Schott.&Endl. Sterculiaceae amande (noix de cola)
      Lamier blanc, Ortie blanche Lamium album L. Lamiaceae sommité fleurie,corolle
      Laminaire Laminaria digitata J.P. Lamour et autres Laminariaceae stipe, thalle
      Laurier commun Laurus nobilis L. Lauraceae feuille
      Lavande vraie Lavandula angustifolia Mill.= L. vera DC. Lamiaceae fleur, sommité fleurie
      Lavande stocheas Lavandula stocheas L. Lamiaceae fleur, sommité fleurie
      Lavandin « grosso » Lavandula X intermedia Emeric ex Loisel Lamiaceae fleur, sommité fleurie
      Lemongrass de l’Am, centrale Cymbopogon citratus (DC.) Stapf Poaceae feuille
      Lemongrass de l’Inde Cymbopogon flexuosus (Nees ex Steud.) J.F. Wats Poaceae feuille
      Ményanthe, Trèfle d’eau Menyanthes trifoliata L. Menyanthaceae feuille
      Moutarde junciforme Brassica juncea (L.) Czern. Brassicaceae graine
      Muscadier aromatique Myristica fragans Houtt. Myristaceae « noix » de muscade
      Myrte Myrtus communis L. Myrtaceae feuille
      Myrtille Vaccinium myrtillus L. Ericaceae feuille, fruit
      Olivier Olea europea L. Oleaceae feuille
      Oranger amer Citrus aurantium L., C. bigaradia Duch. Rutaceae feuille, fleur, péricarpe
      Oranger doux Citrus sinensis (L.) Pers. Rutaceae péricarpe (zeste)
      Origan Origanum vulgare L; Lamiaceae feuille, sommité fleurie
      Lichen d’Islande Cetraria islandica (L.) Ach. Sensu latiore Parmeliaceae thalle
      Lierre terrestre Glechoma hederacea L. Lamiaceae partie aérienne fleurie
      Lin Linum usitatissimum L. Linaceae graine
      Livêche Levisticum officinale Koch. Apiaceae feuille, fruit, racine
      Marjolaine Origanum marjorana L. Lamiaceae feuille, sommité fleurie
      Maté, Thé du Paraguay Ilex paraguariensis Sl.-Hil. Aquifoliaceae feuille
      Matricaire Matricaria recutita L.=M. chamomilla L. Asteraceae capitule
      Mauve Malva sylvestris L. Malvaceae feuille, fleur
      Mélisse Melissa officinalis L. Lamiaceae feuille, sommité fleurie
      Menthe poivrée Mentha x piperita L. Lamiaceae feuille, sommité fleurie
      Menthe verte Mentha spicata L.= Mentha viridis L. Lamiaceae feuille, sommité fleurie
      Olivier Olea europea L. Oleaceae feuille
      Ortie brûlante Urtica urens L. Urticaceae partie aérienne
      Ortie dioique Urtica dioica L. Urticaceae partie aérienne
      Papayer Carica papaya L. Caricaceae suc du fruit, feuille
      Paullinia,Guarana Paullinia cupana Kunth. Sapindaceae graine
      Pensée sauvage Viola arvensis Murray, Viola tricolor L; Violaceae fleur, sommité fleurie
      Piment de Cayenne Capsicum frutescens L. Solanaceae fruit
      Pin sylvestre Pinus sylvestris L. Pinaceae bourgeon
      Pissenlit Taraxacum officinale Weber Asteraceae feuille, partie aérienne
      Pommier Malus sylvestris Mill. Rosaceae fruit
      Prunier Prunus domestica L; Rosaceae fruit
      Radis noir Raphanus sativus L. var. niger (Mill.) Kerner Brassicaceae racine
      Raifort Armoracia rusticana Gaertn, B. Mey & Scherb. Brassicaceae racine
      Réglisse Glycyrrhiza glabra L. Fabaceae partie souterraine
      Reine des prés Filipendule ulmaria (L.) Maxim.= Spirea ulmaria L. Rosaceae fleur, sommité fleurie
      Romarin Rosmarinus officinalis L; Lamiaceae feuille, sommité fleurie
      Ronce Rubus sp. Rosaceae feuille
      Rose trémière Altheae rosea L.= Alcea rosea L. Malvaceae fleur
      Rosier à roses pâles Rosa centifolia L. Rosaceae bouton floral, pétale
      Rosier de Damas Rosa damascena Mill. Rosaceae bouton floral, pétale
      Rosier de Provins Rosa gallica L. Rosaceae bouton floral, pétale
      Safran Crocus sativus L. Iridaceae stigmate
      Sarriette des jardins Satureja hortensis L. Lamiaceae feuille, sommité fleurie
      Sarriette des montagnes Satureja montana L. Lamiaceae feuille, sommité fleurie
      Sauge d’Espagne Salvia lavandulifolia Valh. Lamiaceae feuille, sommité fleurie
      Sauge sclarée Salvia sclarea L. Lamiaceae feuille, sommité fleurie
      Sauge trilobée Salvia fruticosa Mill.= Salvia triloba L.f. Lamiaceae feuille
      Seigle Secale cereale L. Poaceae fruit, son
      Serpolet Thymus serpyllum L. sensu latiore Lamiaceae feuille, sommité fleurie
      Sterculia, gomme Karaya Sterculia urens Roxb., S. tomentosa Guill.&Perr. Sterculiaceae exsudation gomeuse
      Sureau noir Sambucus nigra L. Caprifoliaceae fleur, fruit
      Tamarinier de l’Inde Tamarindus indica L. Fabaceae pulpe de fruit
      Temoe-lawacq Curcuma xanthorrhiza Roxb. Zingiberaceae rhizome
      Theier Camellia sinensis (L.) Kuntze= Camelia thea Link. Theaceae feuille
      Thym Thymus vulgaris L., Thymus zygis L. Lamiaceae feuille, sommité fleurie
      Tilleul Tilia platyphyllos Scop., T. cordata Mill.,T. x vulgaris Heyne Tiliaceae aubier, inflorescence
      Verveine odorante Aloysia citriodora H.B.K. Verbenaceae feuille
      Vigne rouge Vitis vinifera L. Vitaceae feuille
      Violette Viola calcarata L., V. lutea Huds., V. odorata L. Violaceae fleur

    3. Bonjour,

      Je suis très interessé par le monde des plantes et la santé.
      Merci pour cette liste des plantes bientôt libéralisées… mais auriez vous un texte officiel avec cette liste?

      Merci beaucoup.

    4. Bonjour.

      – Ce n’est pas trop tôt que de libérer ce qui appartient à tout le monde. N’est-il pas honteux en effet de breveter à sa marque des plantes sauvages ou cultivées par des dizaines de générations succèssives dans le seul but de faire de l’argent?

      – Il y a peu, c’était le purin d’ORTIE qui devenait interdit (c’est un engrais facile à faire et gratuit)( des feuilles d’ortie, de l’eau de pluie c’est mieux et un récipient et couvercle en plastique), selon la durée de fermentation cela devient -un désherbant, -un insecticide et enfin -un engrais génial. Ne pas oublier la soupe, avec de la crème fraîche (je suis normand)

      – La PRÊLE, je la fait sécher, puis je la casse en petits tronçons de 6 à 10 millimètres, et je la stocke en prévision de l’utiliser contre les escargots et limaces, très efficace.

      – Je voudrai savoir si une école sérieuse d’ Herboriste par correspondance existe en france?

      – J’aimerai apprendre à mes petits enfants le bienfait des plantes plus que celui des médocs.

      Bonne journée à tous.

    5. je suis moi-même un passionné de botanique et de plantes médicinales et je voudrais être herboriste-phytothérapeute.
      Que ce soit pour les plantes médicinales ou le reste, nous vivons dans un monde de monopoleS et de pouvoirS. Je pense qu’un herboriste (diplômé) peut tout ausi bien avoir les connaissances suffisantes pour pratiquer des soins, recueillir des plantes, conseiller et préparer des formules de thérapie ( oui je dis bien de thérapie !!)vendre et vivre!!!!!
      nous vivons dans un monde de pseudo-démocratie et de pseudo-libertés. on nous infantilise par toutes sortes de lois concoctées par des gens qui sont restés toute leur vie sur une chaise ou accrochés aux juppons de maman qui pensent à notre place et qui décident pour nous!! nous sommes devenus au nom de tous les protections et autres sécurités, qu’un cheptel bien étiqueté et bien géré au grand bonheur des monopoles et autres pouvoirs. RAS LE BOL !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *