La Guyane se dote d’une plate-forme technologique de surveillance de l’environnement amazonien par satellite

Inauguration de SEAS-Guyane. Mardi 7 février 2006. Cayenne

Le 7 février prochain, la station de réception d’images satellitaires, SEAS-Guyane, sera inaugurée à Cayenne.

Elle permettra d’exploiter directement les images acquises par les satellites d’observation de la Terre, Spot et Envisat, avec un objectif affiché : créer un centre de référence pour la connaissance et le suivi des dynamiques de l’environnement amazonien et caraïbéen.

Les bases de données qui seront constituées permettront de disposer d’un véritable observatoire de l’environnement amazonien pour la gestion des ressources, l’aménagement et la surveillance du territoire

Cette plate-forme technologique, mise en place par l’IRD, est unique en Amérique dusud et en Europe. Elle a été cofinancée en grande partie par la Région Guyane, le
CNES, l’Etat et les fonds européens (FEDER) et fait l’objet d’un partenariat
scientifique étroit entre l’IRD et la société Spot Image. Les autres partenaires du projet sont le Conseil général de la Guyane, l’Université des Antilles et de la Guyane, le Pôle Universitaire de la Guyane, l’ESA et Guyane Technopole.

Désormais à maturité, les technologies d’observation de la terre sont en voie de répondre aux nouveaux besoins de surveillance des ressources et des milieux. En accueillant SEAS, la Guyane pourrait prendre une des toutes premières places en mettant la télédétection au service du développement durable et créer une nouvelle dynamique dans la région.

Sophie NUNZIATI
DIC- Relations avec les médias
Institut de Recherche pour le Développement (IRD)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *