Vient de paraître: Les Mots de l’Environnement.

Les mots de l’environnement, par Jean-Paul Métailié et Georges Bertrand.
128 p. , 21 x 10,5 cm, Presses Universitaires du Mirail (Toulouse), 2006. Prix 10 €. ISBN 2-85816-639-0.

L’environnement, c’est à la fois l’émergence de la globalité du monde et la prise de conscience de cette globalité. Après la phase euphorique des « Trente glorieuses », le monde s’est découvert limité et fragile. Le vocabulaire de l’environnement est le produit de cette remise en question et du jaillissement des inquiétudes, en même temps que du désir de préserver la beauté du monde. (Extrait de la page 4 de couverture).

L’ouvrage est pourvu d’un tableau chronologique (des deux derniers siècles), d’une bibliographie réduite à l’essentiel, d’une liste des sigles (avec les sites web des organismes), et d’un index thématique.

Quelques extraits (ni représentatifs ni impartiaux…) des 174 articles de l’ouvrage, de « ACCIDENT INDUSTRIEL » à « ZPPAUP »

AGRICULTURE
Le défi du XXIe siècle ! Depuis ses lointaines origines, l’agriculture a façonné les paysages (…). (…)Parmi les 800 millions de personnes souffrant de la faim dans le monde, les trois-quarts sont des paysans : le problème est avant tout une question de développement agricole local, et non (…) de répartition de la surproduction mondiale. (…).

CATASTROPHE
La catastrophe est à toutes les époques le moment clé de la prise de conscience environnementale. (…)

CAULERPA TAXIFOLIA
Algue (…) invasive redoutable, qui colonise les fonds marins en éliminant la flore locale (…), résistant aux tentatives d’éradication.(…).

FEU
(…) A partir du Néolithique, le feu est devenu un des principaux outils de l’agriculture et du pastoralisme, (…) toujours utilisé(…) dans certaines zones de montagnes ou de landes en Europe. (…) Aujourd’hui l’abattis-brûlis est encore le principal mode de défrichement dans les zones tropicales (…) (où il) a atteint au cours des dernières décennies un rythme inconnu (…): 13 millions d’hectares par an entre 1990 et 2000.

FRICHE / ENFRICHEMENT
…Ou la ronce et la vipère…La friche est en français un mot complexe et chargé d’arrière-pensées (…).

INVASION BIOLOGIQUE
L’invasion biologique est un phénomène naturel à l’échelle lente des temps géologiques. (…) Le chat domestique est considéré par les biologistes comme un grave problème pour la faune sauvage à l’échelle mondiale. (…).

NATURA 2000
(…) Une première phase d’inventaire achevée en 1996 (…).Dans de nombreuses régions (…) Natura 2000 devient un gros mot. La lenteur d’application de la directive a valu à la France … (…).

NUCLEAIRE
Un des gros mots de l’environnement, un des principaux moteurs des mouvements écologistes, et un des principaux enjeux énergétiques de la planète. (…) Pendant les 20 années qui suivent la guerre , les applications énergétiques civiles ne sont que le cache-sexe du nucléaire militaire (…) pour l’arsenal militaire de la guerre froide. (…).

WILDERNESS
Désigne un mythe, un rêve de l’homme occidental: la nature inviolée, les espaces dits sauvages, où on retrouve l’harmonie avec la Terre, où l’on danse avec les loups. (…)

(Choix des extraits et simplification par Ph. LC, Toulouse.)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *