Les Herbiers à l’Institut de Botanique (Université Montpellier II)

Le service des Herbiers de l’Institut de Botanique de Montpellier dépend de l’Université Montpellier II (Sciences et Techniques du Languedoc). Il occupe dans une aile particulière du bâtiment six étages de chacun 250 m2 soit 1 500m2 au total. Les échantillons sont stockés sur 5,5 km (exactement 5 544 m) d’étagères métalliques.

Le plus gros herbier, l’herbier général des phanérogames, occupe à lui tout seul deux étages et demi. Le résultat de la mise en commun d’un certain nombre d’anciens herbiers indépendants, il comporte des plantes de pratiquement tous les pays de la terre, classées dans un ordre systématique.

Les herbiers de cryptogames (fougères, mousses, algues, champignons et lichens) occupent un autre demi étage. Vu l’encombrement réduit de la plupart de leurs échantillons il ne faut pas sous-estimer l’importance numérique de ces collections.

Un étage entier est dédié aux herbiers d’Afrique du Nord, des collections entières rentrées sous cette appellation. Si l’herbier général contient également des plantes de cette région, certaines des collections à cet étage comportent également des plantes d’autres pays et sont en attente d’un inventaire géographique, voire d’un tri.

Un demi étage est occupé par des collections de botanique tropicale. Essentiellement formées par des récoltes de la deuxième moitié du 20ème siècle en Afrique, Amérique latine, Asie et Océanie avec entre autres les échantillons des missions «radeau des cimes » mais on y trouve aussi des paquets de plantes ramenées par des explorateurs ou missionnaires au 19ème.

Reste un étage et demi d’herbiers autonomes, indépendants ou en attente d’incorporation. Certains sont seulement en dépôt chez nous et proviennent de musées, qui ne peuvent pas assurer chez eux leur consultation (par exemple l’herbier de l’abbé H. Coste), d’autre ont été légués avec l’obligation de rester indépendant (herbier Braun-Blanquet), d’autres restent indépendants en tant que collection historique ou géographiquement délimitée (herbier P. Chirac, herbier d’Egypte de Delile, herbier des Baléares de Knoch, …). Enfin malheureusement certaines collections sont simplement en attente, faute de personnel, d’être incorporées dans l’herbier général.

Ouvrages

Les éditions « Plume de carotte » ont publié deux ouvrages à partir des planches de l’herbier MPU de Montpellier :
– « L’herbier voyageur, histoire des fruits, légumes et épices du monde », Michelle Jeanguyot et Martine Séguier-Guis, 2004 , 164 pages. (article descriptif)
– « L’herbier érotique, histoire et légendes des plantes aphrodisiaques », Bernard Bertrand, 2005, 210 pages. (article descriptif)

Peter A. Schäfer

Conservateur des herbiers (MPU)
Institut de Botanique – Université Montpellier 2
163, rue A. Broussonet, F – 34090 MONTPELLIER
Tél. 04 99 23 21 82 ; pasch@isem.univ-montp2.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *