Face aux métaux, les plantes se défendent

Pour se protéger, certaines plantes savent transformer les polluants métalliques des sols en substances beaucoup moins toxiques pour elles.

Face à la pollution des sols, certaines plantes ont développé un stratagème. Afin de diminuer leur exposition aux éléments métalliques, elles transforment ces derniers en un produit solide et insoluble : un précipité, dans le langage de nos scientifiques. Résultat : la modification de la forme chimique de ces métaux fait baisser leur toxicité. Ce mécanisme de protection vient d’être mis en évidence par Bruno Lanson, du Laboratoire de géophysique interne et tectonophysique (LGIT)1, en collaboration avec deux autres laboratoires français2 et un américain. Son équipe s’est intéressée au devenir des éléments polluants dans les sols 3…

Consulter l’article dans son intégralité sur le site du CNRS

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *