Parution « Le monde des tourbières et des marais – France, Suisse, Belgique, Luxembourg », 2006

Manneville O., Vergne V., Villepoux O.et le Groupe d’études des tourbières, 2006. Le monde des tourbières et des marais – France, Suisse, Belgique, Luxembourg . DELACHAUX & NIESTLE, Coll. « Les références du naturaliste », 320 pages. 41,00 euros (prix France) www.delachaux-niestle.com

La nouvelle édition entièrement mise à jour et corrigée de cette
encyclopédie des tourbières
est maintenant disponible en librairie. Un ouvrage abondamment illustré pour apprendre à connaître ces écosystèmes originaux et menacés. Cet ouvrage, le premier en langue française, présente la diversité et l’état actuel des milieux tourbeux – écosystèmes fragiles – en Europe du centre ouest. Il considère l’ensemble de ces tourbières sous tous leurs aspects : naturaliste, historique et économique, et ne manque pas d’élargir le propos aux autres tourbières de la planète et surtout aux interactions avec les hommes.
Il s’adresse à un public averti et passionné, ou plus simplement aux curieux avides d’en savoir plus sur ce thème souvent ignoré : chercheurs de terrain, enseignants et étudiants en biologie, écologie et géographie, de même qu’aux décideurs, gestionnaires et naturalistes de toute spécialité. Le lecteur y trouvera facilement les notions de base, les clefs de compréhension, les définitions et les classifications unifiées qui permettront des observations
et des actions adaptées à ces milieux spécifiques. Le monde des tourbières et des marais présente, dans les quatre pays concernés, une sélection d’environ 200 sites souvent aménagés pour la visite et représentatifs de la diversité, de la beauté et du mystère de ces écosystèmes en voie de raréfaction.

Auteurs
Olivier Manneville, maître de conférences en biologie et écologie végétales à l’université Joseph-Fourier de Grenoble, a présidé le Groupe d’étude des tourbières (GET) de 1993 à 1999 et est, depuis 2001, président du Conseil scientifique du pôle-relais national Tourbières;
Virginie Vergne, maître de conférences en géographie physique et palynologie à l’université scientifique et technique de Lille, est membre fondatrice du GET comme les deux autres coauteurs.
Olivier Villepoux, enseignant de biologie-géologie au lycée agricole de Brioude, a été secrétaire du GET de 1990 à 1999 et en est
actuellement vice-président.
– De nombreux autres membres du Groupe d’études des tourbières, créé en juin 1986, ont participé à l’élaboration de cet ouvrage ainsi que d’autres personnes concernées par l’écologie ou la protection des tourbières dans nos pays].

Information transmise par G.G. Guittonneau, Société botanique de France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *