Arbres OGM au Canada – Greenpeace s’oppose aux arbres génétiquement modifiés

Greenpeace a rendu publique le 15 novembre une lettre et un document envoyés à l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) afin de s’opposer aux arbres génétiquement modifiés (OGM). Greenpeace craint qu’en continuant à autoriser les essais d’arbres OGM à l’air libre, le gouvernement fédéral du Canada ne s’apprête en fait à autoriser bientôt la commercialisation des arbres OGM.

L’ACIA tient jusqu’au 17 novembre prochain des consultations afin de continuer les essais d’arbres GM à l’air libre. Les trois essais d’arbres GM à l’air libre, qui ont eu lieu au Canada en 2006, sont tous situés dans la région de Québec (2 peupliers et une épinette). Ces essais ont été entrepris par le Centre de foresterie des Laurentides qui fait partie du Service canadien des forêts du gouvernement fédéral.

Le pollen des épinettes peut voyager jusqu’à 3000 kms et être fertile jusqu’à 60 kms. Les essais d’arbres GM à l’air libre peuvent génétiquement contaminer les forêts. « Les arbres OGM résistant à des insectes, (comme l’épinette blanche qui est actuellement testée au Québec) risquent fortement de réduire la biodiversité de nos forêts », affirme Éric Darier, responsable de la campagne OGM à Greenpeace.

« La contamination de nos forêts par les arbres transgéniques aura des effets sérieux non seulement sur les insectes, mais aussi sur les oiseaux et les organismes dans le sol. Même le gouvernement canadien s’attend à ce que la plantation à grande échelle d’arbres OGM (jusqu’à 2 millions d’hectares) multiplie par 1000 l’utilisation actuelle d’herbicide. »

Greenpeace a écrit au gouvernement fédéral pour exiger un arrêt immédiat des essais d’arbres OGM à l’air libre. Plus tôt cette année, Greenpeace a contacté le secrétariat de la convention des Nations unies pour la diversité biologique et réclamé une interdiction mondiale sur la dissémination des arbres OGM. Des essais sur les arbres GM ont lieu au Canada depuis au moins 1997.

« La dissémination d’arbres transgéniques menace l’intégrité écologique de nos forêts. Les arbres GM réduiraient encore plus la biodiversité L’impact sur la biodiversité des forêts serait catastrophique », affirme Éric Darier. « Considérant les risques, il est totalement incompréhensible que le gouvernement canadien continue d’autoriser des essais d’arbres OGM. La seule explication est que le gouvernement prévoit l’autorisation commerciale des arbres GM dans un avenir rapproché, ce qui serait vraiment catastrophique pour la biodiversité ici »

« En plus, Greenpeace demande que les gouvernements des provinces exigent du gouvernement fédéral un arrêt des essais des arbres GM à l’air libre. En particulier, Greenpeace demande à messieurs les ministres Claude Béchard, (du développement durable, de l’environnement et des parcs) et Pierre Corbeil (des ressources naturelles et de la faune), d’exiger l’arrêt des essais au Québec», de conclure Éric Darier.

Information transmise par Lili Revival

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *