Décret no 2007-296 du 5 mars 2007 créant le Parc national de la Réunion

Extrait du communiqué de presse:

C’est une date importante pour la France et sa présence sur la scène internationale.
La conservation de la biodiversité est devenue un enjeu majeur de notre communauté humaine sur
la planète, et un enjeu désormais reconnu par les nations au sein de l’ONU, au même titre que la
lutte contre le réchauffement du climat.
Or, la France est la deuxième nation au monde en termes de richesse et aussi de responsabilité
pour la conservation de la biodiversité.
Cette richesse et cette responsabilité se situent pour la France d’abord outre-mer.
C’est pourquoi, à l’occasion de la conférence mondiale de la biodiversité réunie à l’UNESCO à
Paris en 2005, le Président de la République avait annoncé la volonté de la France de créer le Parc
National de La Réunion, ainsi que celui de la Guyane, frère jumeau créé par décret du 27 février
2007.

La Réunion voit ainsi consacrer par la France et à l’échelle internationale l’exceptionnelle valeur des Hauts :
– Un ensemble exceptionnel d’écosystèmes non perturbés de forêt tropicale océanique, marqué par sa dimension, son étagement de 0 à 3 000 m, la grande diversité des habitats et des espèces, ainsi qu’un fort taux d’endémisme ;
– Des paysages naturels grandioses, façonnés par une activité volcanique et par des processus érosifs vigoureux ;
– Un paysage culturel, comprenant dans les cirques des « îlets » isolés et sans desserte routière, façonnés et occupés par l’homme.
– Une surface représentant une proportion très importante de l’île.

Information transmise par Olivier Manneville

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *