La stévia : plante méconnue… plante miracle ?

Carte d’identité :
Embranchement : Spermatophytes
Sous-embranchement : Angiospermes
Classe : Dicotylédones
Ordre : Asterales
Famille : Asterceae
Genre : Stevia
Espèce : Rebaudiana
Stevia Rebaudiana (Bert.) Bertoni

Mais qu’est ce que la stévia ?
Stevia Rebaudiana Bertoni, plus couramment appelée « stévia », est une plante sud-américaine, encore méconnue en Europe – alors qu’elle a déjà conquis le Japon avec plus de 2000 tonnes de feuilles séchées consommées par an – dont l’histoire est singulière.

L’action prend place il y a un peu plus de cent ans, au Paraguay. Un botaniste du nom de Bertoni, originaire de Suisse, s’intéresse à cette plante dont il a entendu parler par des herboristes locaux.
Son premier constat : « un petit morceau de feuille est suffisant pour sucrer la bouche plus d’une heure »… Ce témoignage essentiel va mettre en émoi la communauté scientifique internationale pour plus d’un siècle, engendrant multiples publications et colloques internationaux.

Mais pourquoi un tel intérêt scientifique ?
Une partie de la réponse tient dans l’affirmation « sucrer la bouche plus d’une heure » de Bertoni ; en effet la stévia est reconnue par une grande majorité de scientifiques comme étant un édulcorant 200 à 300 fois plus sucrant que le sucre, totalement sain, sans aucun apport calorique et bien sûr 100% naturel.

Les recherches vont désormais au-delà de cette propriété gustative. Des vertus telles que le contrôle de l’appétit, l’amélioration de l’hygiène buccale ou nasale, la diminution de la pression sanguine, la régulation du taux de sucre dans le sang, la guérison accélérée de petites coupures ou bien le soin de la peau sont également avancées, élargissant considérablement l’impact qu’aura la stévia sur les produits alimentaires, cosmétiques ou pharmaceutiques de demain.

Fort de toutes ces découvertes, quelle est la position actuelle de la stévia dans le monde ?
D’un côté, de nombreux pays, dont le Japon en pionnier, se sont lancés dans l’industrialisation de la stévia. Elle fait désormais partie du paysage japonais, figurant dans les compositions de nombreux aliments tel que la sauce soja, les boissons énergisantes, les yaourts, le riz et le thé aromatisé, ou bien encore les savons, les bains de bouche, les lotions et crèmes pour le visage…
D’un autre côté, cette plante étant souvent considérée comme un nouvel aliment, notamment en Europe, elle doit prouver qu’elle n’est pas toxique pour pouvoir être consommée – à la différence de toutes les plantes qui nous entourent depuis des siècles et dont la sûreté a été admise depuis longtemps.

La Maison du Stevia, établissement pionnier en matière de commercialisation de stévia en Europe, a pris le parti de proposer la stévia à des fins ornementales aux particuliers.
Cette toute jeune entreprise connaît déjà un démarrage très prometteur et invite les personnes intéressées par cette plante à se connecter sur son site www.lamaisondustevia.com.

La Maison du Stevia
156 rue Henri Barbusse – 76620 Le Havre
Tel/Phone +33 (0)603 132 056
contact@lamaisondustevia.com

Information transmise par Patrick Merland

33 commentaires

  1. L’emploi du mot « miracle » dans cet article est déjà fortement raccoleur; rapproché ce terme de celui de « plante » (plante…miracle) est parfaitement inepte (et « populiste ») et ne procède que d’une logique commerciale grossière (autres exemples : perte de poids miracle, antirhumatisme miracle…). Cet article a de forts relents d’encart publicitaire déguisé en info (pseudo)scientifique.

    1. Pourquoi avoir utilisé le mot « miracle » ?

      Certes le mot « miracle » est accorcheur et peut, vis-à-vis d’un public curieux tel que celui des amoureux des plantes, paraître superflu.

      Néanmoins, sachez que cette plante représente une réelle opportunité pour des milliers de gens qui ne peuvent consommer du sucre et qui ne se satisfont pas des édulcorants synthétiques proposés par l’industrie chimique.

      Enfin, pour ce qui est de la présentation pseudo scientifique (telle que vous la jugez), elle répond à la demande de l’équipe Tela Botanica à qui l’article a été soumis avant d’être mis en ligne. Si vous le trouvez trop « marketing », j’en suis sincèrement désolé, ce n’était pas le but.

      Mon unique intention était de vous faire partager la passion que j’aie pour cette plante.

    2. Je suis également très intéressée par cette plante que je cultive. je fais donc ma propre récolte de sucre et j’en suis très fière.
      J’ai réalisé aussi de nombreuses boutures car le Stévia se bouture facilement.
      Si vous avez besoin de renseignements, vous pouvez me joindre. Voici mon adresse noelle.pagnot@free.fr
      Cordialement Noëlle

    3. bonjour,je vaudrais savoir comment et à quel moment de l’annéé je peux essayer de reussir une bouture car je n’ai qu’1 plant et va t il résister àl’hiver ??? je suis en Belgique un grand merçi

    4. L’article peut paraître « racoleur », mais il est plus que probable que l’interdiction d’en faire le commerce en France pour un usage alimentaire est plus que suspect. Je suis diabétique de type A et je n’ai aujourd’hui d’autre possibilité que d’avaler des édulcorants tels que Aspartame, acéfultame, sorbitol et autres dérivés chimiques. Au nom de quel « principe de précaution » interdit-on l’un totalement naturel pour autoriser l’autre totalement artificiel, sachant que ni l’un ni l’autre n’ont véritablement faits preuve de leur innocuité ?
      Les lobbies du sucre ne seraient-ils pas impliqués dans cette affaire ?
      Je signale à ceux qui comme moi ont des problèmes vitaux et qui recherchent le Stevia, à des fins d’édulcorant alimentaire, que celui-ci est disponible sous forme de poudre en Espagne.
      Quant à sa toxicité: j’en consomme chaque jour depuis près de 2 ans et je ne m’en porte pas plus mal, d’autant que les doses consommées, vu le pouvoir édulcorant de cette plante, sont 2 à 3 fois moins fortes que celles de l’aspartame que je consommais avant!
      JLBR

    5. La Stevia est-elle réellement interdite à la vente en France ? Quoi qu’il en soit, on peut la trouver sous forme de poudre dans certains magasins bio.

    6. Elle est interdite dans l’UE en tant qu’aliment car en vertu de la loi sur les nouveaux aliments de 1997, la stevia doit prouver sa non-toxicité avant d’être mise sur le marché. Un laboratoire belge, de l’université de Louvain, mène ces démarches et l’accréditation devrait aboutir sous peu.
      Quant à la stevia que l’on trouve dans les magasins bio, elle est hors-la-loi puisqu’il y a marqué sur les boites « complément alimentaire » !!!

    7. j’en ai trouvé sur un site de vente aux enchères (à prix fixe ???) c’est ebay je crois

    8. La maison du Stevia propose des graines et des plants à usage « décoratif ». J’ai eu 70 % de résultats au semis et les 3 plants commandés sont arrivés en parfait état. J’ai déjà commencé à les multiplier par bouturage…

    9. Beaucoup de sites canadiens et suisses fournissent également quantitée de renseignements sur cette plante.
      Les populations de ces 2 pays semblent mieux sensibilisées et plus ouvertes que les français sur les vertues culinaires et médicinales des plantes.

      Je ne sais pas ou commander de la poudre blanche de stevia en France, mais pour ce qui est des plantes

      il y a je crois etnhoplants(pas sûre que ce soit français) et http://www.stevia-plante.fr , http://www.grainesbomaux.com vend aussi des graines il me semble.

    10. Bonjour,
      je vis moi aussi en Thaïlande et suis justement à la recherche de graines de stévia.
      Pouvez vous m’envoyer un mail de contact a cette adresse :
      loonabirdee@gmail.com
      donnez moi vos conditions et tarif.
      Mon nom est Birdee et j’attends votre mail en retour. Merci.

    11. Aspartame vous avez dit ?
      N’est ce pas un produit fabriqué par la firme americaine MONSANTO qui commercialise (entre autre comme poison) le ROUNDUP ? herbicide decrit par sa publicité comme etant biodegradable et sans dangers pour la santé et dont toutes les etudes actuelles prouvent le contraire…Voir le DVD « Le monde selon Monsanto « par M-M Robin/ARTE.
      Quand a SPLENDA , un autre edulcorant artificiel , il est fabriqué par JOHNSON & JOHNSON , un autre puissant lobby industriel bien connu…
      Il appartient a chacun de faire son choix en connaissance de cause … Mais pourquoi moins faire confiance dans un produit naturel que des gens en Amerique du sud utilisent depuis des generations deja ?

    12. La stévia intéresse beaucoup de monde. Le premier site français en parlant est infostevia.com,le premier créé,et le plus complet.
      La stévia se commercialise toute l année,par graines fraiches de moins de 3 mois ou plants,ou poudre verte ou blanche.
      Peu de blogueurs connaissent vraiment cette plante formidable,cordialement

    13. bonjour je ss du maroc et je minteresse bcp a toutes les plantes medicinales et recemment jai rencontre une personne qui m’a parlée de la stevia et de ses vertus, je voudrais la cultiver mais je ne sais pas où je pourrais men procurer .
      Merci d’avance

    14. bonjour
      je suis producteur de jeunes plants de stevia issu de multiplication vegetative
      vous pouvez me contacter au
      0609081339

    15. bonjour
      nous sommes producteurs de stévia dans le sud de la France.
      Nous fournissons graines,feuilles et plants de stévia rebaudiana.

      plants sélectionnés, de qualités

      Nous produisons pour les agriculteurs, les revendeurs et les particuliers.

      s.kevin@steviarom.fr

      N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations

      cordialement

      S. Kévin

    16. Bonjour, je suis étudiant en dernière année d’un graduat en agriculture en Belgique et je fais mon mémoire sur la culture de la Stévia, je suis à la recherche d’infos sur le coût d’investissements des infrastructures et des matériaux pour l’instauration de cette culture en Europe.
      Si vous avez des infos ou connaissances, n’hésitez pas à me contacter ça serais vraiment sympa… (jo.deloof@hotmail.com)
      Merci d’avance!

      Jonathan

    1. le R majuscule de rebaudiana, n’est pas judstufiable : le second terme du taxon est un epithète et donc commence dans tous les cas par une miniscule.
      (article 21-3 du Code International de Nomenclature de St Louis – 1999)

      François HARVEY

    1. bonjour, je voudrais me procurer des graines de la stevia, je voudrai savoir combien ça va me couter par fraction de 100g, 500g ou 1kg, frais d’envoi compris.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *