Petite flore méditerranéenne – Nos légumes et leurs cousins sauvages – par Michel Chauvet

À travers ce livre, nous avons choisi de présenter une série de plantes usuelles ou rares de la région méditerranéenne, qui sont les ancêtres ou les cousins de légumes cultivés. Sont donc exclus les autres groupes d’usage, comme les plantes fruitières, les céréales, les plantes fourragères, les plantes à colorants, les médicinales ou les aromatiques, qui sont bien plus nombreuses.

Cet ouvrage surprendra beaucoup de lecteurs, car ceux qui s’intéressent aux plantes le font souvent parce qu’ils les trouvent belles (et ils ont bien raison!), ou bien qu’elles contribuent à la diversité des milieux naturels. Quand on considère les plantes sauvages sous l’angle de leur utilité pour l’homme, c’est habituellement pour savoir si elles se mangent, ou bien si elles procurent des remèdes. Il est rare qu’on les considère comme des ressources génétiques, tant ce domaine devient vite très technique et réservé à des professionnels. Et pourtant, si les plantes sauvages constituent un patrimoine écologique et culturel indéniable, l’enjeu de leur conservation va bien au-delà. Certaines d’entre elles sont les ancêtres de nos plantes cultivées, d’autres en sont botaniquement des « cousins », et les spécialistes s’y intéressent de plus en plus. Cette collaboration entre généticiens et « botanistes conservateurs » est d’ailleurs fructueuse, puisque la génétique est une science de base qui ne sert pas seulement à créer de nouveaux cultivars (variétés cultivées), mais aussi à asseoir les bases des stratégies de conservation des espèces sauvages, associée à l’écologie. Une Petite Flore indispensable pour un nouveau regard. »

Le livre s’ouvre sur une introduction générale sur les bases génétiques de l’amélioration des plantes et les enjeux de la conservation des ressources génétiques. Les notices présentent le légume cultivé au travers de sa botanique, de son histoire, de ses noms populaires et de ses perspectives d’amélioration. Les espèces sauvages apparentées sont ensuite présentées, avec leur répartition, leur statut de conservation et leur contribution génétique éventuelle. Qui sait par exemple que la bette sauvage (Beta vulgaris subsp. maritima) a fourni à la betterave à sucre des caractères de stérilité mâle (indispensables pour fabriquer des hybrides F1) et de résistance à plusieurs maladies, ou bien que Lactuca virosa a donné à la laitue cultivée un caractère de résistance à un puceron, et L. saligna une résistance au mildiou ?

Liste des légumes retenus :
Asperge, Bette, Câpre, Carotte, Céleri Chicorée, Chou Cresson, Fenouil, Fève, Laitue, Maceron, Mâche, Moutarde, Panais, Persil, Poireau, Pois, Pourpier, Radis, Roquette, Salsifis, Scorzonère.

Sur l’auteur :
Agronome et ethnobotaniste, Michel Chauvet est spécialisé dans l’histoire des plantes cultivées. Disciple d’André-Georges Haudricourt, il cherche toujours à combiner les approches des sciences biologiques (botanique, génétique) et celles des sciences humaines (linguistique, histoire, anthropologie). Ingénieur de recherche à l’INRA, il a longtemps travaillé au Bureau des ressources génétiques, puis à Agropolis-Museum (Montpellier). Il est maintenant chargé de la diffusion de la culture scientifique et technique à Agropolis International (Montpellier), et participe activement au réseau de Tela Botanica.

Référence:
Chauvet Michel, 2007. Petite flore méditerranéenne. Nos légumes et leurs cousins sauvages. Sommières, Romain Pages Editions. 96 p. ISBN 978 2 84350 217 0. Prix: 12,5 €
(en collaboration avec le Conservatoire botanique méditerranéen de Porquerolles, en particulier James Molina et Frédéric Andrieu)

Information transmise par Michel Chauvet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *