Sur les traces du botaniste Augustin Pyramus de Candolle, deux siècles plus tard…

Carnet de route

Augustin Pyramus de Candolle (1778-1841), botaniste de son état. D’aucuns préfèreraient le qualifier d’authentique fou ! Dans les premières années du XIXe, il entreprit en effet un travail titanesque : donner la description de toutes les plantes connues ! Cela passa notamment par un périple de 45 jours qui lui fit traverser la totalité de la chaîne des Pyrénées, d’est en ouest afin d’en recenser les plantes qui y poussaient.

Deux siècles plus tard, toute l’équipe de l’association Terranoos a décidé de partir sur les traces du précurseur. Les objectifs de la version « moderne » de l’expédition sont multiples :
d’un point de vue scientifique, il s’agira de « mettre à jour » et d’optimiser l’étude de la flore pyrénéenne et d’acquérir des données inédites à ce jour. Cela sera très utile en vue d’établir une carte de l’évolution du patrimoine végétal des Pyrénées.

Humainement, il s’agira de revivre l’aventure d’Augustin Pyramus de Candolle, en en respectant le plus possible l’esprit d’innovation, et d’en mesurer ainsi toute la modernité pour l’époque.

A la fin de l’aventure, l’expédition connaîtra des suites pédagogiques, sous formes d’une exposition scénarisée, et de 20 programmes pédagogiques répartis sur la chaîne (en partenariat avec le Réseau Education Pyrénées Vivantes) qui permettront au grand public de prendre conscience des travaux scientifiques et de leur intérêt pour la communauté humaine…

Aventure humaine

Notre objectif est de refaire cet itinéraire qui parcourt les Pyrénées d’Est en Ouest dans sa totalité en suivant dans ses grandes lignes le périple du botaniste, accompagné de chevaux de Mérens pour le portage.

Le début des grandes aventures sur le massif Pyrénéen a toujours été lié à la découverte scientifique. Un des premiers à explorer les Pyrénées sous un angle botanique fut Joseph Pitton de Tournefort (botaniste du roi) (1656-1708).

Les récits d’explorations dans ces espaces inconnus et parfois hostiles soulignaient l’engagement souvent périlleux de ces hommes.

Pour mieux se rapprocher de cette dimension humaine vécue par les premiers explorateurs, notre périple suivra pas à pas dans l’esprit l’aventure du botaniste A.P. De Candolle lors de sa traversée de 1807.

La chaîne des Pyrénées a toujours gardé son caractère sauvage. Avec une grande diversité de paysages de la Méditerranée à l’Atlantique elle offre un terrain uniqued’aventure et de découvertes.

Pour en savoir plus sur ce superbe projet, rendez-vous sur le site Internet de l’association Terranoos

pas de alt pour cette image, soz

Daniel Mathieu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *