Vient de paraître : Le Platane – Portrait, botanique, maladies – André Vigouroux (Éditions Édisud – 2007)

Panorama complet des connaissances existant à ce jour sur le platane, arbre patrimonial par excellence qui a été introduit en France dès le 16ème siècle.
Origine, histoire, symbolique, biologie, botanique, toutes les caractéristiques de cet arbre mythique sont largement décrites et commentées par l’auteur qui évoquera également les exigences écologiques et les problèmes sanitaires liés à sa culture.
En quelques décennies, le platane est passé d’un statut de rusticité remarquable à une position beaucoup plus exposée, mais l’on peut aujourd’hui envisager l’avenir de cette espèce sous de bien meilleurs auspices grâce à la sélection d’un platane résistant au chancre coloré, maladie normalement mortelle.
Véritable témoignage personnel, l’auteur souhaite faire partager à un large public son expérience et les résultats des dernières recherches qu’il a menées pour sauvegarder un des représentants emblématiques de notre patrimoine végétal.

L’auteur :
André Vigouroux est ingénieur agronome, directeur de recherche honoraire à l’INRA de Montpellier. Spécialisé dans l’étude des pathologies végétales (en particulier ces dernières années le chancre coloré), il privilégie toujours une approche intégrée de l’arbre malade dans son milieu.

Informations complémentaires :
Dans la collection Petite Bibliothèque Édisud
17 x 21 cm – broché avec rabats – ISBN : 978-2-7449-0704-3 – 128 p. – 17 E

Ouvrage disponible en librairie ou sur www.edisud.com

http://www.edisud.com/edisud/editions_edisud/Livre.aspx?id=1266

1 commentaire

  1. Quel conseil peut-on donner pour préserver durablement des platanes de quelques 25 mètres de haut, conduits à l’anglaise, c’est à dire privilégiant la hauteur à l’amplitude et plantés en « haie », qui ont encore témoigné d’une santé éclatante au cours de l’été mais que quelques individualités souhaiteraient voir rabattus d’un tiers environ.
    Ces arbres se trouvent en périphérie immédiate de Lyon, et sont assez proches de sites sur lesquels des abattages importants ont été effectués : centre de Lyon, parc de la tête d’or,…

    Nous redoutons que l’élagage puisse être source de contamination, les paysagistes consultés repoussant le risque en déclarant qu’elles taillent des platanes sans réel crainte d’un risque qu’elles minimisent, sans préciser les précautions qu’elles prennent pour le faire.
    Merci pour votre contribution. Nous allons acheter votre livre. Dans quelle librairie lyonnaise ou d’Ecully, pouvons-nous le trouver ?
    André Pieltain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *