Les verdicts sont tombés : l’association Kokopelli est lourdement condamnée

– 12.000€ pour le grainetier Baumaux
– 23.000€ pour l’état et la fédération des industriels de la semence (FNPSPF).

Malgré les directives européennes, les avis de l’ONU, du Sénat, de scientifiques, d’agronomes affirmant l’urgence de sauvegarder la biodiversité végétale alimentaire, l’état français refuse de libérer l’accès aux semences anciennes pour tout un chacun.
C’est ce qui permet aujourd’hui aux magistrats d’infliger ces lourdes peines à l’association Kokopelli.

Dans le cas du procès de la SAS Baumaux pour concurrence déloyale, M. Baumaux verra donc son bénéfice de 800.000€ augmenté de 10.000€ et recevra 2.000€ pour ses frais.

L’état français recevra 17.500€ au motif que KOKOPELLI vend des semences illégales, 5.000€ seront consacrés aux frais et à l’information du bon peuple sur les pratiques dangereuses de l’association KOKOPELLI. Les semences qui ont nourri nos grands-parents et qui servent à nous nourrir aujourd’hui par le jeux des croisements, sont donc devenues illégales et dangereuses.

Nous avons eu droit au grenelle de l’environnement : il faut sauver la biodiversité ! alors pourquoi condamner une association qui sauvegarde avec ses adhérents et ses sympathisants, plus de 2500 variétés en risque de disparition ? Pourquoi condamner ces semences dont la FAO reconnaît qu’elles sont une des solutions pour assurer la souveraineté alimentaire, face aux dérèglements climatiques et à l’augmentation de la population mondiale ? Pourquoi les mêmes variétés, selon qu’elles sont vendues par KOKOPELLI ou d’autres opérateurs entraînent condamnation ou mansuétude ? Pourquoi les grandes surfaces vendent des fruits et légumes issus des variétés interdites à KOKOPELLI, en toute impunité (en tout cas à notre connaissance).

Voir la suite de l’article sur le site de Kokopeli

5 commentaires

  1. On peut tous aider Kokopelli à payer son amende mais ce qui est plus grave c’est par quel moyen lui permettre de continuer à vendre ses semences?ce jugement est surréaliste…vendre ne signifie pas l’obligation d’acheter. Si les semences n’étaient pas bonnes, ça se saurait depuis longtemps. Il y a des milliers de choses pas bonnes en vente … l’état français n’a jamais été condamné pour mise sur le marché de cigarettes

    1. j ai posté sur un forum jardin cette réponse
      certes c est peu de chose mais c est une piste

      << ....... tu as raison g.... ils ne sont pas seuls mais ce sont "* bau*maux" ceux qui ont déclenché l offensive anti KOKOPELLI -et aussi contre d autres producteurs plus discrets à l époque beaucoup y avaient vu un coup de bluff c est la bonne question quand on est devant son écran que faire ?: 1 l information 2 le boycott 3 le courrier et retour de leurs envois à caractère publicitaire la solidaritude est essentielle dans ces rapports de force perdus à l avance (en apparence ...) derrière tout ça:" la biodiversité a t elle encore une chance de passer ce quinquennat ? "

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *