Les espèces envahissantes menacent sérieusement la biodiversité en outre-mer

Selon une étude du Comité français de l’UICN, tandis que les espèces exotiques envahissantes représentent la troisième cause de perte de la biodiversité, 49 des 100 espèces les plus envahissantes dans le monde sont présentes en outre-mer !

Selon la Liste Rouge de l’Union mondiale pour la nature (UICN), les espèces exotiques envahissantes sont la troisième cause de perte de la biodiversité dans le monde. Les espèces, végétales ou animales, sont considérées comme envahissantes quand elles sont implantées, accidentellement ou volontairement, dans une région dont elles ne sont pas originaires et ou elles se développent très rapidement. Des micro-organismes aux plantes en passant par les algues, les champignons, les insectes ou les vertébrés, ces espèces sont impliquées dans la moitié de toutes les extinctions des 400 dernières années.

Elles peuvent aussi avoir de graves conséquences économiques, sociales et sanitaires : dégradation de la nature, des paysages et du potentiel touristique, impacts sur l’agriculture, l’élevage ou la pêche, menaces sur la santé humaine dans le cas des virus, des bactéries et de certains insectes.

Lire la suite de l’article sur Actu-environnement

De R. BOUGHRIET.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *