Création d’un Observatoire de l’environnement et de la biodiversité du Pacifique Sud

A l’occasion de la seconde édition des Assises de la recherche française dans le Pacifique et du 11ème Inter-congrès des Sciences du Pacifique, onze instituts de recherche et universités ont signé un protocole d’accord pour la création d’un Grand Observatoire de l’environnement et de la biodiversité terrestre et marine du Pacifique Sud (GOPS).

Parmi les établissements signataires se trouve l’Institut de la Recherche pour le Développement, l’Université Pierre et Marie Curie, l’Université de Nouvelle-Calédonie, l’Université de la Polynésie française, l’Université de Perpignan, ou encore l’Institut Français de Recherche pour l’Exploitation de la Mer, « La mise en place d’un tel observatoire scientifique vise à conforter la position française dans une région qui constitue l’un des plus grands réservoirs de la biodiversité de la planète », a expliqué l’Université de la Polynésie française.

Lire la suite de l’article sur le site Développement durable.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *