Aux bois dormants… les réserves cachées de la forêt tropicale

Dans la forêt tropicale au Panama, une équipe de botanistes américains a découvert que les graines de plusieurs espèces végétales peuvent survivre plus de trente ans dans le sol avant de germer.

Les chercheurs de l’Université de l’Illinois ont étudié trois espèces, Croton billbergianus (Euphorbiaceae), Trema micrantha (Celtidaceae) et Zanthoxylum ekmannii (Rutaceae). Pour ces espèces pionnières, capables de coloniser un milieu récemment perturbé, par exemple après une coupe forestière, un incendie ou un glissement de terrain, les études démographiques montraient pourtant que la persistance des graines était réduite à quelques années seulement.
…lire la suite

source : Elisabeth Leciak, Univers-Nature.com

2 commentaires

  1. Des graines qui vivent plusieurs décennies et même plusieurs siècles sont connues et mentionnées depuis longtemps. En forêt tropicale la notion de « banque de graines », notamment pour définir la présence de graines d’espèces pionnières dans le sol pendant des décennies, a été publiée depuis au moins les années 70 et constitue depuis cette époque, la base de tous les travaux sur la dynamique des forêts tropicales.
    Doit-on dès lors s’émerveiller cette « découverte » ?….

    1. Bien entendu, mais un petit rappel sur la compétence qu’ont certaines espèces végétales à différer leur germination ne peut faire de mal à personne. D’autant qu’il s’agit de trois espèces pour lesquelles ce fait n’était pas connu. Par ailleurs, la recherche ne passe pas son temps à faire des « révolutions » ou des découvertes exceptionnelles, doit-on pour autant se soumettre à la logique de l’évènement pour continuer à apprendre des choses ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *