Var: arrêté préfectoral pour protéger l’Armérie de Belgentier, fleur rare

Une zone de protection pour la survie d'une petite fleur blanche unique au monde, l'Armérie de Belgentier, dont une vingtaine de plants subsistent à Solliès-Toucas (Var), a été créée par arrêté préfectoral, a annoncé mercredi la préfecture du Var, dans un communiqué.

Une zone de protection pour la survie d’une petite fleur blanche unique au monde, l’Armérie de Belgentier, dont une vingtaine de plants subsistent à Solliès-Toucas (Var), a été créée par arrêté préfectoral, a annoncé mercredi la préfecture du Var, dans un communiqué.

« La commune de Solliès-Toucas et plus particulièrement le site de Morière la Tourne, recèle la seule population mondiale de l’espèce Arméria Belgenciensis, sous forme d’une vingtaine de pieds », précise le communiqué.

Toujours selon le document, le préfet du Var s’est entouré des différents avis réglementaires avant de prendre le 11 mai un arrêté portant sur la création d’une zone de protection de biotope.

A l’automne dernier, les défenseurs de l’environnement du Var s’étaient mobilisés pour défendre « l’Armérie de Belgentier ». La plante est protégée sur le territoire depuis 1982 par un arrêté interministériel sur la liste des espèces végétales protégées. Elle est inscrite au livre rouge national de la flore menacée.

La Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) et la Société nationale de protection de la nature, ainsi que des particuliers avaient déposé une requête en annulation du Plan local d’urbanisme (PLU) adopté en octobre 2007 par Solliès-Toucas, commune de 4.800 habitants à 17 km de Toulon.

La préfecture avait alors précisé que le PLU avait été accepté avec une réserve concernant la présence d’une plante endémique dont il fallait tenir compte.

© 2009 AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *