Préserver les herbiers de posidonie

Il y a une centaine de millions d'années, la posidonie était un végétal qui retournait dans le milieu marin. Les herbiers étaient alors très étalés, mais aujourd'hui les herbiers de posidonie couvrent moins de 1 % des fonds méditerranéens. Les collectifs Ecogestes Méditerranée et Inf'eau mer se mobilisent pour sensibiliser les usagers de la plage et de la mer sur la protection de cette plante.

Il y a une centaine de millions d’années, la posidonie était un végétal qui retournait dans le milieu marin. Les herbiers étaient alors très étalés, mais aujourd’hui les herbiers de posidonie couvrent moins de 1 % des fonds méditerranéens. Les collectifs Ecogestes Méditerranée et Inf’eau mer se mobilisent pour sensibiliser les usagers de la plage et de la mer sur la protection de cette plante.

pas de alt pour cette image, sozLa Région Provence Alpes Côte d’Azur est la première destination de vacances pour les Français. En 2008, ce furent près de 38 millions de touristes qui s’y sont croisés.
Les raisons sont nombreuses : l’ensoleillement particulier, les littoraux préservés et les plages permettant de se baigner dans la Mer Méditerranée. Pourtant, la Mer Méditerranée abrite près de 7% des espèces marines connues dans le monde. La faune et la flore y sont étudiées et préservées.

Certaines espèces animales ou végétales sont endémiques à la Méditerranée comme la posidonie. Cette plante est particulièrement sensible à la pollution et aux aménagements
côtiers et surtout aux ancrages des plaisanciers.
Les herbiers sont essentiels pour la protection des
écosystèmes. Ils peuvent abriter plus de 400 espèces différentes de végétaux et plusieurs milliers d’animaux.

La posidonie est donc essentielle pour :
protéger naturellement les plages contre l’érosion. Les
accumulations de feuilles mortes permettent de protéger
les plages des fortes tempêtes et d’amortir les vagues.
indiquer le niveau de pollution et de qualité de vie du milieu marin. Cette plante est très sensible aux changements et supporte mal les nouveaux aménagements côtiers et amélioration des assainissements. La régression des herbiers donne des indications sur la qualité des
eaux.
produire de l’oxygène. Les herbiers de posidonie peuvent libérer jusqu’à 14 L d’oxygène par jour et par m2.
stabiliser les fonds marins. Les racines et les rhizomes, en se mélangeant, forment une structure suffisamment solide pour permettre à l’herbier de s’ancrer dans le sol. Cette masse joue un grand rôle dans la stabilisation des sols.
Pour protéger cette plante, aussi bien vivante que morte, deux lois sont entrées en vigueur : le 10 juillet 1976 pour interdire le ramassage des feuilles mortes et le 19 juillet
1988 pour préserver la plante vivante.

pas de alt pour cette image, sozLe rôle des collectifs Ecogestes Méditerranée et Inf’eau mer est de sensibiliser les usagers de la plage et de la mer sur la protection de la posidonie. Par exemple, les ambassadeurs d’Ecogestes vont rencontrer directement les plaisanciers en mer et les informent sur l’état de leur ancrage. Des zones de mouillage organisé sont créées un peu partout dans les ports du littoral. Ces mouillages sont fixes et n’ont ainsi aucune incidence sur les écosystèmes.

Pour plus d’informations :
– site Internet d’http://www.ecogestes.com
– site Internet d’Infeaumer
– Télécharger le dossier de presse

A consulter :
– Posidonia oceanica sur la flore électronique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *