La faune et la flore du Mercantour au peigne fin

Depuis 1997, des chercheurs du monde entier se relaient chaque été dans le parc national des Alpes du Sud pour repérer, recenser, compter les espèces.

Depuis 1997, des chercheurs du monde entier se relaient chaque été dans le parc national des Alpes du Sud pour repérer, recenser, compter les espèces.
C’est une aventure exceptionnelle. Depuis 1997, des dizaines de scientifiques venant du monde entier se succèdent durant les mois d’été dans le parc national du Mercantour (Alpes du Sud) et son très proche voisin, le parc Alpi Marittime italien. Avec un unique objectif : élaborer un inventaire du vivant «qui tende vers l’exhaustivité», comme le souligne Marie-France Leccia, responsable de ce projet.

Lire la suite de l’article du 29/06/2009, par Marielle Court, envoyée spéciale au parc national du Mercantour, sur Figaro.fr

1 commentaire

Répondre à Benoît Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *