Orchidées sauvages de France : une espèce sur six menacée de disparition

Publication de la Liste rouge des orchidées de métropole.
La première analyse jamais réalisée sur les 160 espèces d’orchidées présentes en France métropolitaine montre que 27 d’entre elles sont menacées de disparition du territoire, et que 36 autres sont proches de le devenir sans une attention particulière portée à leur situation.

Ophrys aymoninii
Ophrys aymoninii

Ces résultats mettent en relief les diverses menaces qui pèsent sur les orchidées en France métropolitaine. En premier lieu, la transformation des milieux naturels par les activités humaines affecte de nombreuses espèces. L’Ophrys d’Aymonin (Ophrys aymoninii), endémique des Grands Causses, est victime de la fermeture des espaces naturels ouverts due aux plantations de conifères et à la déprise agricole, ce qui explique son classement en catégorie “Vulnérable”. Le Malaxis des marais (Hammarbya paludosa), qui ne se rencontre que dans les tourbières acides, est en nette régression en France et classé “En danger”, en raison de l’assèchement des zones humides et de l’eutrophisation de son habitat naturel (c’est-à-dire la prolifération de végétaux aquatiques due à la pollution par l’apport excessif de substances nutritives).

De manière générale, le drainage des marais et des prairies humides et l’abandon des pratiques agricoles traditionnelles, comme la fauche et l’élevage extensif dont l’arrêt entraîne la fermeture des milieux et l’embroussaillement, ont provoqué le recul de plusieurs espèces. C’est le cas du Liparis de Loesel (Liparis loeselii), en régression en France et désormais disparu du Bassin parisien, et de l’Orchis à fleurs lâches (Anacamptis laxiflora), tous deux classés “Vulnérables”.

Ophrys speculum
Ophrys speculum

D’autre part, certaines espèces sont soumises à de fortes pressions de prélèvement dans leur milieu naturel. Le Sabot de Vénus (Cypripedium calceolus) et l’Ophrys miroir (Ophrys speculum), espèces pourtant protégées, sont victimes de ces cueillettes illégales pour leurs fleurs spectaculaires et leur intérêt horticole. Ces deux espèces ont été classées en catégorie “Vulnérable”. D’autres pressions extérieures représentent parfois une menace, comme le piétinement par les troupeaux d’ovins et de caprins ou le retournement du sol par les sangliers. Cette menace concerne en particulier l’Ophrys de Philippe (Ophrys philippi), endémique du Var, classé “En danger” en France.

Outre ces espèces aujourd’hui menacées, 36 espèces d’orchidées se classent dans la catégorie “Quasi menacée”, soit plus d’une espèce sur cinq. Celles-ci pourraient devenir menacées à leur tour si des mesures spécifiques de conservation n’étaient pas prises pour améliorer leur situation. D’autre part, en raison d’une évolution récente portant sur la distinction scientifique de certaines espèces et des difficultés d’identification
de plusieurs d’entre elles, 20% des espèces d’orchidées ont dû être placées dans la catégorie “Données insuffisantes”. C’est le cas de la Nigritelle du Mont-Cenis (Gymnadenia cenisia), décrite seulement depuis 1998 et encore au centre de débats scientifiques quant à sa distinction des autres espèces.

Cet état des lieux a bénéficié de la contribution de plus d’une centaine d’experts et a été réalisé sur la base d’un important travail de collecte de données sur le terrain et de cartographie coordonné par la Société française d’Orchidophilie. Ce nouveau chapitre de la Liste rouge nationale des espèces menacées permettra de renforcer la sensibilisation et d’identifier les priorités d’action pour la conservation des orchidées de France métropolitaine.

Communiqué de presse du 6/10/09
Comité français de l’UICN, Muséum national d’Histoire naturelle, Fédération des conservatoires botaniques nationaux, Société française d’Orchidophilie.

Lire l’intégralité du dossier de presse du 6/10/09 « La Liste rouge des espèces menacées en France – Orchidées de France métropolitaine« , avec des exemples d’orchidées.

En savoir plus sur :
– la liste rouge des espèces menacées en France

– la liste rouge des orchidées de métropole

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *