Les patates sont carnivores !

Vous qui aimez les frites, méfiez-vous, elles sont carnivores... Enfin, du moins, les pommes de terre le sont, et encore d'une façon détournée. Mangez en paix. Il n'en reste pas moins que de nombreuses plantes très communes pourraient être des carnivores ou au moins nécrophages. C'est une question de définition...

Vous qui aimez les frites, méfiez-vous, elles sont carnivores… Enfin, du moins, les pommes de terre le sont, et encore d’une façon détournée. Mangez en paix. Il n’en reste pas moins que de nombreuses plantes très communes pourraient être des carnivores ou au moins nécrophages. C’est une question de définition…

La publication d’un article dans le Botanical Journal of the Linnean Society (Murderous plants: Victorian Gothic, Darwin and modern insights into vegetable carnivory) est l’occasion de revenir sur le cas des plantes carnivores. Les scientifiques du Royal Botanic Gardens et du Natural History Museum y font le point sur ces plantes qui fascinaient Darwin.

Alors que de nombreux botanistes, dont Linné, refusaient l’idée que des plantes puissent manger des animaux, le livre de Darwin sur les plantes insectivores changea cette opinion. En fait, le comportement carnivore des plantes serait beaucoup plus répandu qu’on ne le pense, comme l’explique Mark Chase. « Bien qu’un arbre mangeur d’homme soit de la fiction, de nombreuses plantes communes et cultivées pourraient être des carnivores cryptiques [dissimulées], au moins en absorbant à travers leurs racines les éléments issus des animaux qu’elles capturent. Nous pourrions être entouré d’un bien plus grand nombre de plantes meurtrières qu’on ne le pense. »

Lire la suite de l’article du 10/12/09, par Grégoire Macqueron, sur le site de Futura-sciences.com

Lire également le dossier sur les plantes carnivores (Carte blanche à : Jean-Pierre Rubinstein) sur futura-sciences.com

1 commentaire

  1. ben on démarre sur des suppositions à l’imparfait sur peut-être quelques plantes qui pourraient éventuellement absorber quelques molécules organiques et le « travail » du journaliste aboutit à « les patates sont carnivores » !! Mais c’est pitoyable une fois !

    Franck Einstein

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *